krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Rapport annuel de la Ligue suisse contre le cancer 2017

Ligue vaudoise contre le cancer

Abonnez la Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour savoir plus sur les sujets actuels liés au cancer, sur les offres courantes et sur nos manifestations.

* indications requises

Favoriser le retour à l’emploi après un cancer

La maladie a d’importantes répercussions sur la sphère professionnelle. En 2017, la Ligue vaudoise contre le cancer a développé un dispositif d’information et de soutien destiné aux employés et employeurs. Objectif : les accompagner pour anticiper les difficultés lors de la reprise du travail après les traitements.

De plus en plus d’actifs sont touchés par le cancer, tendance qui va se renforcer dans les années à venir. En 2030, la Suisse pourrait comptabiliser près d’un demi-million de survivants. La collectivité se doit de leur proposer de nouvelles offres de réadaptation, notamment sur le marché de l’emploi.

Une réponse aux besoins du terrain

Dans l’immédiat, ce sont 15 000 personnes en âge de travailler qui, chaque année en Suisse, reçoivent un diagnostic de cancer et sont fragilisées sur le plan professionnel. Les employeurs doivent pour leur part gérer des situations complexes, tant sur le plan humain qu’entrepreneurial. Pour faciliter la reprise de l’activité professionnelle des personnes en rémission, la Ligue vaudoise contre le cancer (LVC) a mis  plusieurs  outils  pratiques à disposition des  partenaires  sociaux à l’automne 2017.

Le soutien offert par la Ligue répond à des besoins évidents. Employés et employeurs se sentent souvent démunis lorsqu’ils sont confrontés à la maladie. Plus performants, les traitements autorisent à un nombre croissant d’employés de remettre le pied à l’étrier après le cancer. Les thérapies n’en restent pas moins éprouvantes, pouvant entraîner des limitations physiques et psychiques à court et à long terme. Des adaptations de poste, d’activité ou une reconversion sont souvent nécessaires pour tenir compte de ces séquelles.


La communication, un sujet sensible
L’information figure au cœur du dispositif de soutien développé par la LVC, qui vise prioritairement  à  favoriser le dialogue entre employeurs et employés. Des échanges réguliers pendant et après la maladie permettent en effet de faire tomber des barrières et de comprendre les besoins et attentes de son vis-à-vis.
En pratique, la Ligue organise des séances d’information et des médiations en entreprise. Patrons et salariés peuvent également s’appuyer sur les référents « cancer et travail » de l’association pour toute question sur la gestion de la maladie en entreprise. Enfin, une brochure destinée aux deux partenaires synthétise des informations clés dans plusieurs domaines incontournables comme le droit du  travail et les assurances sociales.

Chantal Diserens, directrice