krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerRecipes rewrittenTippsRecipes rewritten

Altération du goût et de l’odorat chez les personnes atteintes d’un cancer

Les traitements contre le cancer, certains médicaments ou la maladie influencent souvent le goût et l’odorat. Cela peut conduire à un sens du goût très prononcé, à l’inverse très atténué ou même temporairement à une perte totale de goût. La nourriture a alors un goût différent qu’à l’ordinaire. Les aliments prennent une saveur qui peut sembler métallique, très amère, sucrée, fade, pâteuse ou rance. De nombreuses personnes touchées ont une perception amplifiée des odeurs, en particulier pour la nourriture, ce qui est de nature à renforcer l’aversion pour certains aliments ou plats. Les altérations du goût et de l’odorat peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours, semaines ou même mois. Elles disparaissent en règle générale une fois le traitement terminé.

Conseils pour les personnes présentant une altération de goût due aux traitements

  • Répartissez plusieurs petits repas à haute teneur énergétique sur l’ensemble de la journée.
  • Choisissez les aliments en fonction de ce qui vous fait envie et de vos préférences personnelles.
  • Essayer des plats inconnus. Ainsi vous n'avez pas d'attentes quant au goût et vous acceptez mieux des saveurs différentes.
  • Apprêtez vos plats de manière à les rendre visuellement appétissants.
  • Vous pouvez compenser la perte de goût en jouant avec la texture des aliments (par ex. mou, croquant, croustillant, granuleux).
  • Evitez des plats trop chauds ou trop froids.
  • Entre et durant les repas, buvez de petites quantités pour éliminer le mauvais goût.
  • Minimisez si possible les odeurs fortes et aérez bien les pièces avant de manger ou laissez quelqu’un cuisiner pour vous.
  • Privilégiez les aliments qui ont peu d’odeur ou de saveur (par ex. riz, pain blanc).
  • Utilisez plutôt peu d'épices et assaisonnez selon les besoins. Les épices telles que le gingembre, la cannelle ou les herbes, mais aussi les additifs aromatiques tels que le sirop ou le zeste, ou encore les techniques telles que la marinade, contribuent à modifier ou à intensifier le goût intrinsèque des aliments.
  • L'ajout de sucre peut aider à réduire un goût trop salé ; quelques gouttes de jus de citron ou de vinaigre peuvent être utiles quand le goût est trop sucré.
  • Si vous avez un goût métallique dans la bouche, évitez les aliments comme le café, le chocolat ou la viande rouge qui ont déjà un goût métallique à la base. Si possible, ne préparez pas les aliments dans des ustensiles en métal et n'utilisez pas de couverts en métal.

L’action «RECIPES rewritten» a été accompagnée sur le plan nutritionnel par Marianne Botta, diplômée en sciences alimentaires de l’ETH.