krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerQui sommes-nous ?Notre réseauStratégie nationale contre le cancer (SNC)Notre réseau

Stratégie nationale contre le cancer (SNC)

La Stratégie nationale contre le cancer porte sur le dépistage, le suivi et la recherche. Le « Dialogue Politique nationale suisse de la santé » a chargé Oncosuisse de mettre en place une organisation pour appliquer ladite stratégie. Fin août 2013, Oncosuisse a confié à la Ligue suisse contre le cancer la direction globale du projet.

La Stratégie se poursuivra jusqu’en 2020
Le Dialogue Politique nationale de la santé, plateforme de la Confédération et des cantons, a adopté le rapport relatif à la poursuite de la Stratégie nationale contre le cancer (SNC) le 23 novembre. Avec les autres parties prenantes, Oncosuisse a ainsi la possibilité de continuer à renforcer la culture de prise en charge des personnes touchées par le cancer en Suisse jusqu’en 2020. En tant qu’organisation regroupant plusieurs institutions, elle défend les intérêts communs dans la lutte contre le cancer.

Chaque année en Suisse, 40 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués. Le cancer est la deuxième cause de mortalité dans notre pays. Parallèlement, le nombre de personnes qui vivent avec la maladie ne cesse d’augmenter. On estime que la barre du demi-million sera atteinte en 2030. Ces chiffres montrent que le cancer pèse lourd sur le système de santé – d’où l’importance de poursuivre la Stratégie nationale contre le cancer (SNC), dont le financement est assuré pour l’essentiel par les contributions d’Oncosuisse et d’autres partenaires, ainsi que par la Confédération et les cantons.

Trois axes prioritaires
Au cours des années à venir, la poursuite de la SNC s’articulera autour de trois axes prioritaires : qualité, innovation et coordination. Tous les projets et activités de la SNC s’inscriront dans ce cadre. Seule la définition d’axes prioritaires communs permet en effet de tenir compte du large éventail de champs d’action et de projets et des multiples domaines auxquels touche le cancer.

Mise en place d’une communauté oncologique
La décision prise hier par le Dialogue Politique nationale de la santé favorise l’échange de connaissances et de résultats au sein de la communauté oncologique, le regroupement des forces et des intérêts et la mise en réseau des différentes organisations ; il permet par ailleurs d’aborder activement des questions liées à la recherche qui présentent de l’importance au niveau pratique et politique. Au bout du compte, l’objectif est de mettre en place une communauté oncologique qui englobe tous les aspects – sociaux, économiques, scientifiques et politiques – du cancer en Suisse

Les cancers poseront au système suisse de santé des défis particuliers au cours des prochaines années. D’une part, compte tenu de l’évolution démographique, il faut s’attendre à une augmentation massive des nouveaux cas dans les années à venir ; d’autre part, l’oncologie va connaître une spécialisation toujours plus poussée et la complexité du traitement des cancers est appelée à s’accroître à la faveur des nouveaux résultats de la recherche. Par conséquent, des services de soins des patients cancéreux axés sur les principes de la qualité, de l’efficacité et de l’égalité des chances ne pourront se réaliser qu’au prix d’une collaboration étroite et coordonnée de l’ensemble des groupes professionnels et organisations concernés.

Sur la base des champs d’action, objectifs et mesures définis dans le Programme national contre le cancer 2010 –2015, la Stratégie nationale contre le cancer 2014 –2017 fixe les principaux champs d’action dans les trois secteurs Prévention et dépistage, Prise en charge et Recherche pour les années à venir. Ces champs vont de l’introduction de programmes de dépistage du cancer du sein dans toute la Suisse à la définition d’itinéraires du patient pour la prise en charge interdisciplinaire de patients cancéreux, au développement de programmes de formation et d’offres de conseil à l'intention des patients et enfin, à des mesures d’encouragement à la recherche clinique et d’amélioration de l’enregistrement des tumeurs en tant que base décisionnelle à la conduite de la politique suisse de la santé.