krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_genf_newkrebsliga_genf_new_mobilekrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerPréventionNanoparticules

Nanoparticules

Les nanotechnologies ont permis de développer de nouveaux produits dans les domaines de la médecine, de l’industrie et de l’alimentation. En médecine, les chercheurs espèrent par exemple qu’elles permettront d’améliorer le diagnostic et le traitement du cancer. Certaines nanoparticules pourraient néanmoins être elles-mêmes cancérogènes.

Les nanotechnologies s’intéressent aux structures à l’échelle nanométrique. Le terme « nano » fait référence à la taille des particules. À titre de comparaison, une nanoparticule est environ 70 000 fois plus fine qu’un cheveu.

Au vu de leur taille réduite, les nanoparticules peuvent pénétrer dans l’organisme via les poumons, la peau ou l’appareil digestif. Elles pénètrent dans la circulation sanguine par les voies respiratoires et atteignent ensuite les organes. C’est pourquoi elles représentent un risque potentiel pour la santé.

La dangerosité des nanoparticules pour la santé dépend de leur forme, de leur surface et de la quantité absorbée. Les particules fibreuses comme les fibres minérales ou les nanotubes de carbone sont suspectés d’être cancérogènes.

Les nanoparticules sont présentes dans de nombreux produits d’usage courant comme les crèmes solaires, les pâtes dentifrice, les aliments, les textiles et les peintures. Ainsi, l’individu est chaque jour exposé à des nanoparticules.

Il est impossible de se protéger totalement contre les nanoparticules. D’une part, de nombreux produits contenant des nanomatérieux ne sont pas soumis à une obligation de déclaration. D’autre part, pour les produits déclarés, l’utilité démontrée des nanoparticules (p. ex. fonction de filtre physique contre le rayonnement UV dans les crèmes solaires) doivent toujours être mis en relation avec leurs risques potentiels.

Infographie nanoparticules
Actualisé le : 30 mars 2023
Avez-vous des propositions pour améliorer cette page ?
Conseil
Conseil

Les personnes concernées, les proches et toutes personnes intéressés peuvent s’adresser à la Ligne InfoCancer en semaine par téléphone, courriel, chat ou vidéotéléphonie de 10h à 18h.

Ligne Infocancer 0800 11 88 11
Chat « Cancerline » aller au Chat
Conseil sur place liguecancer.ch/region
Faire un don
Conseil
Conseil