krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerLes différents types de cancer

Comment le cancer de l'estomac est-il traité ?

Le traitement se compose généralement de plusieurs thérapies. Celles-ci sont réalisées sous forme de cycles et durent souvent plusieurs semaines ou mois.

Les principales possibilités pour traiter un cancer de l’estomac sont :

  • la gastroscopie avec ablation de la tumeur ;
  • la chirurgie (opération) ;
  • la chimiothérapie ;
  • le traitement par anticorps ;
  • la radiothérapie.

Ces différentes possibilités sont utilisées de différentes manières selon le stade de la maladie.

Gastroscopie avec ablation de la tumeur

S’il est possible d’enlever la tumeur au cours de la gastroscopie, vous pourrez soit rentrer chez vous le même jour, soit rester quelques jours à l’hôpital. Le médecin vous endormira avant l’intervention.

Vous devez être à jeun 24 heures avant et après la gastroscopie. Cela signifie que durant tout ce temps, vous ne devez ni manger ni boire. Des liquides vous seront administrés par perfusion à la place.

Une fois que vous êtes endormi, le médecin fait glisser un tube souple (gastroscope) jusque dans l’estomac. Les instruments nécessaires pour enlever la tumeur sont introduits au moyen du gastroscope.

Opération

Pour cette opération, vous devrez rester plusieurs jours à l’hôpital. Durant l’intervention, une partie de l’estomac ou l’estomac tout entier seront enlevés.

Si le chirurgien enlève une partie de l’estomac, il relie le bout d’estomac restant à l’œsophage et à l’intestin. S’il retire tout l’estomac, il confectionne un estomac de remplacement à l’aide d’un segment d’intestin grêle et le relie à l’œsophage et au reste de l’intestin grêle.

Durant l’opération, quelques ganglions lymphatiques sont également enlevés. Ils seront examinés par le spécialiste des tissus pour voir s’ils contiennent des cellules cancéreuses.

  • L’estomac de remplacement est plus petit que l’estomac naturel. Vous ne pourrez donc peut-être plus manger autant à la fois qu’auparavant. Il est préférable de faire plusieurs petits repas.
  • Vous aurez peut-être du mal à savoir si vous avez faim ou si vous avez assez mangé.

Le corps s’habitue généralement très bien à un estomac plus petit ou à un nouvel estomac. Signalez les problèmes éventuels à l’équipe médicale.

La digestion ne se fait plus de la même façon après l’opération. Vous devrez par conséquent apprendre à manger différemment, même si une partie de votre estomac a pu être conservée. Pour savoir comment vous alimenter et que manger, adressez-vous au personnel soignant et à votre diététicien.

Pour en savoir plus sur les difficultés alimentaires.

Chimiothérapie

 Il existe de nombreux médicaments différents pour combattre le cancer. La chimiothérapie désigne un type particulier de médicaments contre les cellules cancéreuses. Lors d’une chimiothérapie, vous recevez des médicaments qui détruisent les cellules cancéreuses dans votre corps. Dans le langage courant, on parle aussi de chimio.

Pour la chimio, vous vous rendez à l’hôpital ou dans un cabinet médical. En principe, vous pouvez rentrer chez vous le même jour. La chimio est administrée par perfusion dans une veine.

Dans certains cas, il est aussi possible de prendre la chimio chez soi sous forme de comprimés.

Vous recevez la chimio plusieurs jours de suite, puis vous faites une pause ; les médecins appellent cela un cycle. La pause est prévue pour que vous puissiez récupérer. La chimiothérapie se compose généralement de plusieurs cycles de ce type.

  • Avant l’opération : la chimio permet de réduire la taille de la tumeur pour qu’elle puisse être retirée plus facilement. De plus, elle détruit les cellules cancéreuses qui se sont peut-être déjà détachées de la tumeur ; les médecins les appellent des micrométastases.
  • Après l’opération : la chimio détruit les cellules cancéreuses restantes dans le corps et augmente ainsi les chances de guérison.
  • En cas de métastases : la chimio atténue les troubles et prolonge l’espérance de vie.

La chimio endommage aussi des cellules saines, mais celles-ci finissent généralement par se rétablir. Les cellules qui subissent des dégâts sont notamment :

  • les cellules de la moelle osseuse ;
  • les cellules responsables de la pousse des poils et des cheveux ;
  • les cellules des muqueuses (bouche, intestin, vagin) ;
  • les cellules sexuelles (spermatozoïdes, ovules) ;
  • les cellules nerveuses.

Les troubles qui peuvent survenir sont dus aux dégâts causés aux cellules saines. Les principaux sont :

  • la chute des cheveux ;
  • des changements au niveau du goût et de l’odeur des repas ;
  • des inflammations fréquentes.
  • des nausées et des vomissements ou de la diarrhée ;
  • des fourmillements dans les doigts et les orteils ;

Après la chimio, un grand nombre de ces troubles disparaissent. Certains peuvent toutefois durer un certain temps.

Des problèmes ?

 L’équipe médicale sait comment traiter ces troubles. Demandez-lui également quels problèmes vous devez lui signaler immédiatement.

La chimio peut endommager ou détruire les ovules ou les spermatozoïdes. Cela signifie que vous ne pouvez plus avoir d’enfant par les voies naturelles.

Si vous souhaitez fonder une famille, parlez-en à votre médecin avant le début du traitement, même si ce projet n’est pas pour tout de suite.

Durant la chimio, il est important que vous utilisiez un moyen de contraception, car les ovules ou les spermatozoïdes endommagés peuvent entraîner des malformations chez l’embryon ou le foetus. Vous pouvez aussi commander et lire la brochure sur  les traitements médicamenteux.

Traitement par anticorps

Outre la chimiothérapie, on utilise des anticorps pour traiter le cancer de l’estomac.

Les anticorps sont des protéines qui font partie de notre système immunitaire. Ils se lient sélectivement à certaines caractéristiques biologiques de la tumeur.

Pour un traitement par anticorps, vous devez vous rendre à l’hôpital. En principe, vous pouvez rentrer chez vous le même jour. Vous recevez les anticorps par perfusion dans une veine.

  • Lors d’un cancer de l’estomac avec instabilité des microsatellites. Le traitement par anticorps est alors utilisé comme seule thérapie.
  • Lors d’un cancer de l’estomac avec stabilité des microsatellites et protéine PDL1 à la surface des cellules. Le traitement par anticorps est alors combiné avec une chimiothérapie.
  • Lors d’un cancer de l’estomac avec la protéine Her2 à la surface des cellules. Le traitement par anticorps est alors associé à une chimiothérapie.

Les microsatellites sont des séquences d’ADN. Elles caractérisent certaines tumeurs, tout comme les protéines à la surface des cellules. Les médecins vous proposent un traitement en fonction de leur présence, car le traitement est alors plus efficace.

  

 Les anticorps peuvent également endommager des cellules saines, ce qui provoque des effets indésirables. L’équipe médicale vous informera sur les troubles possibles.

Prenez rendez-vous chez votre dentiste avant votre traitement et demandez-lui un bilan dentaire. Il s’agit d’un document qui décrit l’état de vos dents. Il atteste que vos dents sont en bon état avant le traitement contre le cancer.

Le dentiste contrôlera également si vous avez des inflammations dans la bouche pour les soigner avant le début de votre traitement.

Pourquoi est-il important de faire un bilan dentaire ?

Les traitements contre le cancer peuvent endommager les dents. Pour que la caisse-maladie rembourse les frais de dentiste liés à ces dommages, vous avez besoin d’un bilan dentaire afin de prouver que vos dents étaient en bon état avant.

Radiothérapie

La radiothérapie consiste à diriger des rayons de manière ciblée sur la tumeur ou les métastases à travers la peau depuis l’extérieur. Ces rayons détruisent les cellules cancéreuses.

Pour la radiothérapie, vous vous rendez à l’hôpital cinq fois par semaine. L’irradiation elle-même ne dure que quelques minutes. Vous pouvez ensuite rentrer chez vous.

Dans le cas d’un cancer de l’estomac, la radiothérapie est généralement administrée après l’opération. Elle est parfois associée à une chimiothérapie. Les spécialistes parlent alors de radiochimiothérapie.

  • une décheresse ou une rougeur de la peau à l’endroit où elle a été exposée aux rayons ;
  • des nausées ;
  • de la diarrhée ou des crampes d’estomac.
  • des difficultés à avaler si l’œsophage a été irradié ;

Ces troubles disparaissent généralement à la fin de la radiothérapie. Demandez à votre équipe soignante des conseils pour mieux vivres avec ces troubles.

Actualisé en septembre 2023.
Avez-vous des propositions pour améliorer cette page ?
Conseil
Conseil

Les personnes concernées, les proches et toutes personnes intéressés peuvent s’adresser à la Ligne InfoCancer en semaine par téléphone, courriel, chat ou vidéotéléphonie de 10h à 18h.

Ligne Infocancer 0800 11 88 11
Chat « Cancerline » aller au Chat
Conseil sur place liguecancer.ch/region
Conseil
Conseil
Faire un don
Conseil
Conseil