krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerLes différents types de cancerQuels examens ?

Quels examens ?

Plusieurs examens sont nécessaires pour poser le diagnostic. Les principaux sont décrits ci-après.

Les examens chez votre médecin

Votre médecin vous pose des questions sur :

  • vos troubles ;
  • vos habitudes alimentaires ;
  • les médicaments que vous prenez.

Il palpe ensuite votre corps afin de voir s’il y a une accumulation de liquide quelque part ou si vous avez des ganglions lymphatiques enflés.

Le médecin effectue une prise de sang pour connaître votre état général et savoir si vos organes fonctionnent normalement. Un échantillon de selles est également analysé afin de voir s’il contient du sang. La présence de sang dans les selles peut en effet signaler la présence d’une tumeur.

Comment se déroule une gastroscopie ?

Pour la gastroscopie, vous devez rester quelques heures à l’hôpital ou au cabinet du spécialiste. Si vous le souhaitez, le médecin peut vous endormir pour l’examen.

Dans ce cas, vous fonctionnerez au ralenti pendant quelques heures après votre réveil. Par conséquent, vous ne devez pas vous mettre au volant d’une voiture, d’une moto ou d’un vélo. La meilleure solution est de demander à quelqu’un de venir vous chercher après la gastroscopie.

Si vous ne voulez pas que le médecin vous endorme pour l’examen, il procédera à une anesthésie locale de votre gorge. Dans ce cas, vous pourrez rentrer chez vous par vos propres moyens.

Pour l’examen, le médecin introduit un tuyau souple muni d’une petite caméra par l’œsophage et le fait glisser jusque dans l’estomac. Ce tuyau est appelé gastroscope ou endoscope. La caméra permet au médecin de visualiser l’intérieur de votre estomac.

Si le médecin repère des modifications suspectes sur la paroi interne de l’estomac, il prélève un petit morceau de tissu. On parle de prélèvement tissulaire ou de biopsie. Un spécialiste des tissus – le pathologiste – examine l’échantillon pour voir s’il contient des cellules cancéreuses.

L’échographie et le scanner

Pour cet examen, le médecin vous demande de vous allonger sur le dos. Il fait ensuite glisser un instrument arrondi – la sonde – sur votre abdomen. L’échographie est indolore et ne dure que quelques minutes.

 La sonde envoie des images sur un écran, ce qui permet au médecin de visualiser les structures de l’estomac et la tumeur.

Pour faire un scanner, vous devez vous rendre à l’hôpital ou dans un institut de radiologie. L’examen dure de quelques minutes à une demi-heure. Il est indolore. Le médecin ne vous endort pas et vous pouvez rentrer directement chez vous après.

Pour l’examen, vous vous allongez sur une table mobile qui se déplace dans un gros anneau. L’anneau est équipé de caméras qui prennent des images à l’aide de rayons X.

Dans certains cas, on vous donne un liquide à boire avant le scanner, ou ce liquide vous est injecté directement dans une veine. Il s’agit d’un produit de constraste qui s’accumule dans le tissu cancéreux. Cela permet au médecin de mieux voir la tumeur.

L’échographie et le scanner permettent au médecin de savoir :

  • quelle taille a la tumeur ;
  • si la tumeur s’est propagée dans le corps.

Dans certains cas, une tomographie par émission de positrons (TEP, aussi appelée  PET-scan) est effectuée en complément pour connaître l’étendue exacte de votre cancer.

 

Des questions sur les examens ?

N’hésitez pas à poser des questions à votre médecin ou au personnel soignant avant l’examen, par exemple :

  • Quel est le but de l’examen ?
  • Peut-on se fier aux résultats de l’examen ?
  • Puis-je renoncer à l’examen ?
  • L’examen comporte-t-il des risques ou a-t-il des effets indésirables ?
  • Quand aurai-je les résultats ?

Une fois tous les examens terminés, le médecin pourra vous dire si vous avez un cancer de l’estomac ou non.

Quel est le stade de mon cancer de l’estomac ?

Les résultats des examens permettent de savoir :

  • quelle taille a la tumeur ;
  • si la tumeur a envahi le tissu sain ;
  • si elle s’est étendue aux ganglions lymphatiques ;
  • si elle a formé des métastases.

En se basant sur ces différents éléments, le médecin peut dire à quel stade se trouve la maladie. Pour cela, différents systèmes de classification sont utilisés. Pour le cancer de l’estomac, il y en a deux :

  • la classification TNM ;
  • la classification de Laurén.

La classification TNM décrit l’étendue du cancer dans l’estomac, dans les ganglions lymphatiques et dans d’autres organes.

Les lettres T, N, M signifient :

T         tumeur

N         ganglions lymphatiques (de l’anglais node = nodule)

M         métastases

Classification TNM (simplifiée)

T       Les chiffres de 1 à 4 indiquent l’étendue de la tumeur. Plus le chiffre est élevé, plus la tumeur est grande ou s’est propagée.

T1     Tumeur superficielle.

T2     La tumeur a envahi la couche de muscles.

T3     La tumeur a envahi la couche de tissu conjonctif, mais pas le péritoine.

T4     La tumeur a atteint la couche de tissu conjonctif et/ou les organes voisins et d’autres parties du corps.

N       Les chiffres de 0 à 3 indiquent le nombre de ganglions lymphatiques atteints.

N0     Pas de ganglion lymphatique atteint.

N1     Un à deux ganglions lymphatiques sont atteints.

N2     Trois à six ganglions lymphatiques sont atteints.

N3     Plus de sept ganglions lymphatiques sont atteints.

M      Les chiffres 0 ou 1 indiquent s’il y a des métastases dans d’autres organes.

M0    Il n’y a pas de métastases.

M1    Il y a des métastases.

Que signifient les chiffres et les lettres indiqués par le médecin dans sa lettre ?

Si la lettre du médecin indique par exemple T2N1M0, cela signifie la chose suivante :

T2 : la tumeur a envahi la couche de muscles,

N1 : un à deux ganglions lymphatiques sont atteints

 M0 : aucune métastase n’a été décelée.

 

La classification de Lauren évalue l’agressivité de la tumeur, c’est-à-dire la vitesse à laquelle elle croît. Elle fait la distinction entre deux types :

  • le type diffus.
  • le type intestinal ;

Le type intestinal est moins agressif que le type diffus. Les types agressifs progressent plus rapidement, forment plus vite des métastases ou entraînent plus vite la réapparition du cancer.

L’anatomopathologiste analyse le tissu cancéreux pour voir s’il présente certaines caractéristiques importantes pour le choix du traitement. Une cellule très différente d’une cellule saine est le signe d’une cellule agressive.

Dans le cas du cancer de l’estomac, la présence de certaines protéines à la surface des cellules jouent aussi un rôle important.

Une fois le stade de la maladie et les caractéristiques biologiques de la tumeur connus, les médecins peuvent planifier un traitement « sur mesure ».

 

 

 

 

Actualisé en septembre 2023

 

Avez-vous des propositions pour améliorer cette page ?
Conseil
Conseil

Les personnes concernées, les proches et toutes personnes intéressés peuvent s’adresser à la Ligne InfoCancer en semaine par téléphone, courriel, chat ou vidéotéléphonie de 10h à 18h.

Ligne Infocancer 0800 11 88 11
Chat « Cancerline » aller au Chat
Conseil sur place liguecancer.ch/region
Conseil
Conseil
Faire un don
Conseil
Conseil