krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_genf_newkrebsliga_genf_new_mobilekrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerJournée mondiale contre le cancer 2024

Journée mondiale contre le cancer 2024 : Pour des soins plus justes

Afin que l’accès aux soins soit garanti à toutes et à tous, il est nécessaire d’instaurer une collaboration coordonnée, précautionneuse et durable de tous les acteurs. En bref, il est besoin d’un plan contre le cancer à l’échelle nationale. La Ligue contre le cancer, aux côtés d’autres organisations, s’engagent dans ce but. Car en Suisse également, l’accès aux soins anticancéreux n’est pas garanti à l’ensemble de la population :

Prévention : dépistage systématique dans tout le pays

Le problème:

l’accès aux offres de prévention et aux programmes de dépistage systématique n’est pas identique sur l’ensemble du territoire suisse. La possibilité de bénéficier d’un dépistage de qualité certifiée et exonérée de la franchise dépend du lieu de domicile.  
 

La solution :

il est essentiel que tous les cantons mettent en place des programmes de dépistage systématique du cancer du côlon, du sein et du poumon.  

En savoir plus sur le dépistage

Traitement : accès aux nouveaux médicaments anticancéreux

Le problème :

les patients atteints de cancer sont confrontés à un accès très inégal aux nouveaux médicaments anticancéreux. Ces derniers sont extrêmement onéreux et remboursés de manière là aussi disparate par chaque assureur maladie.  
 

La solution :

pour un accès équitable aux nouveaux médicaments anticancéreux, il est indispensable d’instaurer davantage de transparence dans l’ensemble du système, à commencer par la recherche et le développement jusqu’à la fabrication, la commercialisation, la distribution et le financement. Les modèles dissimulés de prix qui prévalent actuellement entravent l’accès à des médicaments vitaux et urgents. En matière de remboursement, il est besoin de règles contraignantes et de mieux évaluer l’utilité effective des médicaments.  

L’accès aux médicaments anticancéreux

Suivi : des offres coordonnées pour les survivants du cancer

Le problème :

durant la phase de traitement, les personnes atteintes d’un cancer sont très bien prises en charge en Suisse. Mais au terme de la thérapie, elles sont livrées à elles-mêmes. Ces quelque 450 000 personnes appelées Cancer Survivors vivent avec la maladie, ou ont la maladie derrière elles. Elles ont besoin d’autres structures de soins que les malades en phase aiguë. Nombre d’entre elles souffrent de séquelles telles que fatigue chronique, dépression, infertilité, isolement social, problèmes relationnels ou financiers. Par exemple, si on cherche par tous les moyens à prévenir une récidive, on oublie le risque accru de problèmes cardiaques.   

La solution :

si la Ligue contre le cancer propose déjà aux Cancer Survivors une palette d’offres de soutien et de cours, il importe néanmoins de mettre en place une procédure coordonnée d’accès aux offres de suivi, notamment grâce à une collaboration accrue entre les hôpitaux et les organisations de patients.  

Informations : Survivants du cancer

Soins palliatifs : qualité de vie jusqu’à la fin

Le problème :

dans un rapport publié en 2020, le Conseil fédéral relevait que les offres de soins palliatifs ne sont pas suffisamment intégrées dans le système de santé et qu’elles ne sont pas accessibles à tout un chacun dans l’ensemble du pays. Certains cantons et certaines communes prennent en charge sur une base volontaire une partie des coûts des soins palliatifs. Mais dans les régions rurales et moins favorisées économiquement, des lacunes considérables subsistent. De plus, des prestations autres que purement médicales, par exemple psychosociales et spirituelles, jouent un rôle capital en fin de vie, et il importe donc de les financer. Actuellement, ce type de prestations n’est pas pris en charge par l’assurance obligatoire des soins.   
 

La solution :

elle se trouve au niveau politique, par une base légale solide permettant de financer et d’uniformiser les soins palliatifs.  

Plus d'informations sur les soins palliatifs

Journées mondiales contre le cancer passées (depuis 2018)

  • Finale de la coupe, 2018 
  • DJ Bobo & Oliver Imfeld, 2018 
  • Finale de la coupe, 2018 
  • Anouk Vergé-Dépré, 2018 
  • Alain Chervet, 2019 
  • Swiss Ski, 2019 
  • Reto Berra, 2019 
  • Swiss Paralympic, 2019 
  • Bobteam Kuonen, 2020 
  • BSC Young Boys, 2020 
  • Team Schorri, 2020 
Conseil
Conseil

Les personnes concernées, les proches et toutes personnes intéressés peuvent s’adresser à la Ligne InfoCancer en semaine par téléphone, courriel, chat ou vidéotéléphonie de 10h à 18h.

Ligne Infocancer 0800 11 88 11
Chat « Cancerline » aller au Chat
Conseil sur place liguecancer.ch/region
Faire un don
Conseil
Conseil