krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerTraitementsLes médecines complémentairesTraitements

Les médecines complémentaires

De nombreux patients ont recours à des méthodes complémentaires parallèlement à leur traitement classique basé sur la chirurgie, les traitements médicamenteux (chimiothérapie, p. ex.) et la radiothérapie. Celles-ci ne doivent en aucun cas se substituer à la médecine conventionnelle.

De nombreux patients ont recours aux méthodes complémentaires

Parmi les méthodes complémentaires connues, citons le traitement à base de gui, l’homéopathie, l’acupuncture, la médecine traditionnelle chinoise et la naturopathie. Ces méthodes ne peuvent influencer ni la multiplication ni la dissémination des cellules cancéreuses et ne peuvent par conséquent pas guérir le cancer. Beaucoup peuvent toutefois améliorer le bien-être et la qualité de vie pendant et après le traitement.

Ne suivez pas un traitement parallèle ou complémentaire sans en informer préalablement votre médecin. Même si elles paraissent inoffensives, certaines préparations peuvent interférer avec votre traitement contre le cancer, voire être contre-indiquées dans votre situation particulière.

Si vous souhaitez appliquer une méthode complémentaire ou si vous le faites déjà, parlez-en à l’équipe médicale afin de définir laquelle pourrait avoir un effet positif dans votre cas sans compromettre l’efficacité de votre traitement médical.

Recherche et informations basées sur les preuves dans le domaine des médecines complémentaires et parallèles contre le cancer

La Ligue suisse contre le cancer s’est intéressée très tôt à l’étude scientifique des bénéfices, risques et effets secondaires des méthodes de médecine complémentaire et parallèle. Dès 1982, à l’initiative de la Société suisse d’oncologie, le Groupe suisse d'étude des méthodes parallèles et complémentaires en cas de cancer (SKAK) fut créé avec le soutien de la Ligue suisse contre le cancer. Le SKAK a considérablement contribué à cette branche de recherche et a rédigé une cinquantaine de documentations de haute qualité ainsi que des fiches d’information à l’intention des patients.

Ces derniers temps, le SKAK est moins actif, ceci entre autres parce qu’il existe entre-temps d’autres initiatives à l’échelon européen et international qui ont repris ce rôle. Certaines de ces initiatives proposent aussi des informations de haute qualité. Par conséquent, la Ligue suisse contre le cancer a décidé de retirer ses propres documentations et fiches d’information, dont la plupart ne sont plus actuels, et de conseiller à la place les excellents travaux de l’initiative « Complementary and Alternative Medicine for Cancer » (CAM-Cancer). CAM-Cancer est un projet qui, encouragé à l’origine par l’Union européenne, est maintenant dirigé par le centre de recherche norvégien National Research Center for Complementary and Alternative Medicine.
Sa principale production s’appelle « CAM Summaries » : il s’agit de résumés des principales expériences rassemblées avec des méthodes de médecine complémentaire ou parallèle. Un autre élément de CAM-Cancer est un réseau international d’experts appelé CAM-Cancer Collaboration. Prof. Dr med. Thomas Cerny représente la Ligue suisse contre le cancer dans l’organe de direction de ce réseau.

CAM-Cancer est une organisation à but non lucratif, entièrement indépendante, financée entre autres par la Ligue et par la fondation Recherche suisse contre le cancer. Les « CAM Summaries » (en anglais) sont accessibles via le lien suivant :
http://www.cam-cancer.org/

Afin de faciliter l’utilisation par les patients de langue allemande et leurs proches, la société allemande d’hématologie et d’oncologie médicale (Deutsche Gesellschaft für Hämatologie und Medizinische Onkologie e.V.) a commencé à traduire les « CAM Summaries » en allemand. Ces traductions sont complétées peu à peu et se trouvent à l’adresse: 
https://www.onkopedia.com/de/my-onkopedia/guidelines

Onkopedia.de permet de trouver d’autres informations très intéressantes, par exemple sur les médicaments classiques contre le cancer ou des informations de fond sur différents types de cancer.

Le centre de compétences sur la médecine complémentaire en oncologie KOKON est un autre réseau qui propose des informations précieuses sur les méthodes de médecine complémentaire contre le cancer. KOKON est un groupe de recherche regroupant des experts du secteur médical et des médias, soutenu depuis 2012 par l’Aide allemande contre le cancer :
http://www.kokoninfo.de/behandlungen

Sous réserve de qualité scientifique suffisante, il est possible de déposer des requêtes pour des projets de recherche suisses dans le domaine des médecines complémentaires et parallèles contre le cancer auprès de la Ligue suisse contre le cancer, de la Recherche suisse contre le cancer ou de la fondation « Günter und Regine Kelm Stiftung ».
https://www.liguecancer.ch/la-recherche/
https://www.recherchecancer.ch/
http://www.kelm-stiftung.ch

Vous trouverez d’autres liens sur ce thème ici :
https://www.liguecancer.ch/conseil-et-soutien/materiel-dinformation/liens-concernant-les-prestations-psycho-sociales/