krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerMédiasCommuniqués de presseDépistage du cancer du côlon : entrée en vigueur des standards nationaux de qualité

Dépistage du cancer du côlon : entrée en vigueur des standards nationaux de qualité

Jusqu’ici, les exigences de qualité relatives au dépistage du cancer du côlon étaient hétérogènes et lacunaires. Pour y remédier, les prestataires impliqués ont élaboré des normes nationales qui entrent en vigueur dès à présent. Une bonne nouvelle pour la population cible, car une offre soumise à un contrôle de la qualité augmente les chances de déceler le cancer de l’intestin à un stade peu avancé, où il est plus facile à traiter.

5 % environ de la population suisse développe un cancer de l’intestin au cours de sa vie et chaque année, près de 1700 personnes meurent des suites de cette maladie. Pourtant, il est possible d’agir : les chances de guérison sont particulièrement bonnes lorsque le cancer de l’intestin est décelé à un stade peu avancé. Pour cela, il est essentiel de pouvoir s’appuyer sur une offre de dépistage dont la qualité est contrôlée.

Prise en charge optimale de la population cible
L’entrée en vigueur des standards nationaux de qualité comble une lacune : ces normes permettent un dépistage du cancer du côlon homogène dans toute la Suisse selon des critères strictement définis. Pour l’ensemble des participants (également hors programmes cantonaux de dépistage), c’est le gage d’une prise en charge optimale, car seul un contrôle de la qualité des offres de dépistage permet :

  • de réduire autant que possible les investigations complémentaires ;
  • de limiter autant que possible les cancers non détectés ;
  • de diminuer autant que possible le nombre de personnes inquiétées inutilement ;
  • d’obtenir une large adhésion de la population ;
  • de garantir un rapport coût-efficacité optimal ;
  • d’atteindre les groupes défavorisés (population migrante, personnes ayant un bas statut socio-économique, etc.) ;
  • d’améliorer la qualité en continu.

Poursuite de la coopération interprofessionnelle
La collaboration interdisciplinaire entre les partenaires impliqués dans ce domaine se poursuivra à l’avenir. L’accent sera porté sur la mise en œuvre de quelques normes de qualité bien précises, en particulier le monitorage, le matériel d’information et la coopération interprofessionnelle. Dans cette perspective, les différents partenaires ont consigné dans une charte leurs visions et objectifs communs de façon contraignante.

La collaboration interdiscipliniaire, clé du succès
Les organisations ci-après ont élaboré et signé les standards de qualité :
D’autres acteurs importants (CDS, FAMH, SSMIG, FMH, OSP, Cara, Institut lucernois des médecins de famille, Institut de pathologie d’Unisanté) ont également approuvé le document.
Le standards nationaux de qualité de dépistage du cancer colorectal en Suisse entrent également en vigeur hors des programmes cantonaux de dépistage.
Publié le