krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerGènesA propos du cancer

Prédisposition génétique

Le cancer se forme à la suite de modifications du patrimoine génétique inscrit dans nos cellules. En langage scientifique, on appelle ces modifications des mutations. Ces mutations apparaissent soit spontanément, soit elles sont déclenchées par le vieillissement naturel, des substances toxiques présentes dans l’environnement ou des virus.

Entre 5 et 10 % des personnes atteintes d’un cancer ont une mutation congénitale du matériel génétique qui favorise l’apparition d’un cancer. On parle alors de prédisposition héréditaire ou de prédisposition génétique. Les personnes porteuses d’une prédisposition héréditaire ont un risque accru de contracter certains types de cancer, par exemple le cancer du sein et de l’ovaire. Mais toutes les personnes prédisposées au cancer ne vont pas automatiquement en avoir un.

Le père ou la mère transmet la mutation aux enfants, chaque enfant a une probabilité de 50 % d’hériter de la mutation. Si un enfant n’a pas hérité de la mutation, ses propres enfants ne l’auront pas non plus : elle ne peut pas sauter une génération.

Vu la fréquence du cancer, il se peut que plusieurs personnes d’une même famille en soient atteintes, mais ce phénomène à lui seul ne veut pas forcément dire qu’il y ait une prédisposition héréditaire dans cette famille.

Quels sont les cancers qui peuvent être héréditaires ?

Cancer du sein et de l’ovaire
Chez 5 à 10 % des personnes concernées, le cancer du sein est dû à une prédisposition génétique. Dans le cas du cancer de l’ovaire, la part due à l’hérédité est d’environ 10 à 20 %.
Les femmes porteuses d’une prédisposition génétique ont un risque plus élevé de contracter un cancer du sein ou de l’ovaire que les femmes sans prédisposition. Chez l’homme, cette prédisposition accroît le risque de cancer du sein et de la prostate. Enfin, chez la femme et l’homme, elle favorise aussi le cancer du pancréas et le mélanome (cancer de la peau).

Cancer de la prostate
Environ 10 % des cas de cancer de la prostate sont dus à des facteurs héréditaires.
Le risque de contracter un cancer de la prostate est accru si un proche (père ou frère) en est atteint.

Cancer du côlon ou du rectum
Environ 5 % des cas sont d’origine héréditaire.
Dans les familles touchées, on relève aussi une fréquence supérieure à la moyenne d’autres types de cancer, dont par exemple le cancer de l’endomètre, de l’estomac, de l’intestin grêle, des reins, des uretères, des voies biliaires et des ovaires.

Mélanome (cancer de la peau)
Environ 10 % des cas de mélanome sont d’origine héréditaire. En plus d’un risque accru de mélanome, les personnes concernées ont aussi un risque supérieur à la moyenne de cancer du pancréas.

Signes de prédisposition héréditaire

  • Un certain type de cancer est fréquent dans la famille.
  • Plusieurs générations sont atteintes de cancer.
  • Le cancer se déclare relativement tôt (à 50 ans ou plus jeune pour le cancer du sein, de l’intestin ou de l’utérus).
  • Des cancers rares sont constatés, par exemple le cancer du sein chez l’homme.
  • Une personne est atteinte de plusieurs cancers en même temps ou successivement.

En présence d’indices de prédisposition au cancer, vous pouvez tout d’abord vous adresser à votre médecin de famille pour obtenir de premières informations et parler avec lui/elle de l’opportunité éventuelle d’un conseil génétique.

Qu’est-ce que le conseil génétique ?
Le conseil génétique vous permet d’élucider avec un-e spécialiste si une prédisposition au cancer est probable dans votre cas ou non. Le ou la spécialiste vous donne des informations :

  • sur les prédispositions héréditaires au cancer,
  • sur le déroulement d’un test génétique,
  • sur le cadre légal du test génétique et ses coûts,
  • sur les conséquences des résultats que peut avoir le test.

La consultation vous permet aussi de savoir s’il est judicieux de réaliser d’autres diagnostics génétiques.

Qu’est-ce qu’un test génétique ?
Le test génétique détermine si vous êtes porteur/porteuse d’une prédisposition génétique. Toute analyse génétique doit être précédée d’un conseil génétique.
Le test est une analyse du matériel génétique des cellules. Pour cela, on vous fera une prise de sang. Votre médecin vous communiquera le résultat du test génétique dans le cadre d’une consultation personnelle.

Que pouvez-vous faire ?

Si une prédisposition est identifiée, le/la médecin vous conseillera diverses mesures de dépistage et de prévention. Il ou elle vous expliquera à quel âge et à quelle fréquence ces mesures doivent être réalisées.
Le but est de prévenir le cancer ou de le détecter à un stade précoce. En effet, les chances de guérison sont meilleures si le cancer est détecté à un stade précoce.

Dépistage
Il existe des examens de dépistage de certains types de cancer, par exemple le cancer du sein ou le cancer colorectal. Ces examens permettent de détecter un cancer avant même qu’il ne cause des symptômes.

Mesures préventives
Une mesure préventive est l’ablation chirurgicale de l’organe concerné (p. ex. le sein). L’ablation permet d’éliminer presque complètement le risque de cancer.

Mode de vie présentant peu de risques
Avec ou sans prédisposition au cancer, il est toujours recommandé de réduire les risques liés au mode de vie, par exemple : ne pas fumer, adopter une alimentation équilibrée, avoir une activité physique régulière, maintenir son poids dans la norme, limiter sa consommation d’alcool et se protéger du soleil.