krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerMédiasCommuniqués de presseJournée des malades 2017 : débordant de vie malgré le cancer

Journée des malades 2017 : débordant de vie malgré le cancer

Placée sous le slogan « Regarde-moi, je déborde de vie ! », la Journée des malades jette des ponts entre les bien-portants et les personnes atteintes dans leur santé. Une atteinte qui n’est pas toujours visible au premier coup d’œil : qui imaginerait par exemple que derrière le collaborateur croisé au travail se cache une personne touchée par le cancer ?

Grâce aux progrès de la médecine, un nombre croissant de personnes touchées par le cancer peuvent être soignées avec succès. Le cancer ne condamne plus nécessairement le patient à une mort certaine; il se mue de plus en plus en maladie chronique. Chaque année en Suisse, 38 500 personnes sont frappées par un cancer. 15 000 d'entre elles exercent une activité professionnelle. Pour leur faciliter le retour au quotidien, la Ligue contre le cancer les soutient et les conseille tout en épaulant les employeurs.

Guéris, mais pas complètement

Le nombre de personnes qui vivent avec un cancer ne cesse de croître. Aujourd'hui déjà, les cancer survivors sont près de 320 000 personnes dans notre pays, soit deux fois plus qu'il y a 20 ans, et on estime qu'ils seront un demi-million en 2030. Un grand nombre de ces " survivants " ont certes vaincu leur cancer, mais ils ne sont pas complètement rétablis. Souvent, ils souffrent encore pendant des années, voire des décennies, des conséquences de la maladie ou des séquelles du traitement. Quatre personnes sur cinq déclarent que, globalement, leur état de santé s'est détérioré et qu'elles souffrent de limitations dans leurs activités de tous les jours. La fatigue est l'une des répercussions du traitement les plus fréquentes à long terme pour les cancer survivors. Elle les entrave dans leurs activités quotidiennes et dans la vie professionnelle et diminue leur qualité de vie. Dans bien des cas, la peur d'une récidive est également difficile à gérer.

Le rôle clé des employeurs

Un grand nombre de personnes touchées par le cancer reprennent le travail après leur traitement, ce qui a souvent une influence positive sur le processus de guérison. Le travail ne garantit en effet pas seulement un revenu; il apporte aussi une stabilité essentielle. Il structure la journée et aide à préserver les relations sociales et l'estime de soi. En général, l'employeur souhaite lui aussi que la personne concernée puisse reprendre son activité professionnelle. Pour les entreprises, il n'existe pas de recette miracle quant à la façon de se comporter vis-à-vis d'un collaborateur qui a un cancer derrière lui. En offrant à celui-ci un accompagnement attentif et bienveillant, les supérieurs exercent toutefois une influence déterminante sur l'ambiance de travail et le processus de réintégration.

Un exercice d'équilibre difficile

Les employeurs et les supérieurs hiérarchiques ne savent pas toujours comment soutenir au mieux le collaborateur ou la collaboratrice pendant son traitement, lors de son retour au travail et après. Par ailleurs, ils doivent défendre les intérêts de l'entreprise et tenir compte des besoins du reste de l'équipe en trouvant un juste équilibre entre la sympathie qu'ils éprouvent et les responsabilités qui leur incombent. Dans ces circonstances difficiles, ils atteignent rapidement leurs limites sur le plan pratique ou personnel. Consciente du problème, la Ligue contre le cancer est là pour les épauler; elle leur propose différentes offres de conseil et de coaching.

Prestations de conseil

Coaching pour employeurs
Coaching téléphonique pour les cadres et responsables RH : 0848 114 118
(8 ct./min. depuis un poste fixe). Conseils dispensés en allemand, français et italien.
www.liguecancer.ch/employeurs

Conseil par les ligues cantonales
Les coordonnées des ligues cantonales
www.liguecancer.ch/conseil-sur-place

Ligne InfoCancer
Ce service téléphonique gratuit de conseil et d’information sur toutes les questions liées au cancer (0800 11 88 11) est également joignable par e-mail, skype et chat, du lundi au vendredi, de 9 h à 19 h.
www.liguecancer.ch/ligneinfocancer 

Thèmes supplémentaires