Home
Autres langues | Médias | DE | IT |Contact chercher

Programme national
d'arrêt du tabagisme

Les gens doivent être encouragés à cesser de fumer. Comme l'a montré une enquête de médecins britanniques sur une période de cinquante ans, c'est la mesure la plus efficace pour réduire la mortalité causée par le tabagisme.
Il est toujours bon d’arrêter
Il est toujours bon d’arrêter
© KLS
Le programme national d'arrêt du tabagisme a été lancé pour se rapprocher de cet objectif. Les autorités responsables sont la Ligue suisse contre le cancer, la Fondation Suisse de Cardiologie et l'Association suisse pour la prévention du tabagisme. Le programme est soutenu financièrement par le Fonds de prévention du tabagisme fédéral.

Taux de mortalité élevé dû à la consommation de tabac

Plus de 9000 personnes décèdent tous les ans en Suisse suite à la consommation de tabac. 45 % de ces décès sont causés par des maladies cardiovasculaires liées au tabac, 25 % par le cancer du poumon, 18 % par des maladies des voies respiratoires et 12 % par d'autres types de cancers.

Taux de réussite plus élevé après avoir été conseillé

Le taux de réussite en cas de tentative d'arrêt spontané se situe entre 0.5 et 3 %. Rien qu'un conseil rapide de désaccoutumance auprès d'un médecin mène à des taux d'abstinence de 5 à 10 %. Si des médicaments contenant de la nicotine sont prescrits en plus de ces brèves interventions, les taux d'abstinence obtenus vont jusqu'à 30 %.

Spécialistes médicaux sollicités

Ces chiffres montrent que l’intervention des spécialistes de santé et des organisations spécialisées et professionnelles est nécessaire lors de l'arrêt du tabagisme. Ces spécialistes doivent être motivés pour conseiller l'arrêt du tabagisme et accroître les qualifications nécessaires requises.

Le programme national comprend les points suivants :