krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerSoutenir la LigueFaire un donLe cancer se fiche des rêves de Luca. Tu peux aider.Le cancer se fiche des rêves de Luca. Tu peux aider.

« Maman dit que je pourrai suivre un cours de magie quand je serai guéri. »

Luca avait sauté de joie en découvrant le livre que sa mère lui avait offert pour ses 4 ans – l’histoire d’un petit garçon qui allait dans une école de cirque.

Depuis ce jour mémorable, Luca n’en démordait pas : « Je serai magicien et je ferai mon numéro dans un cirque. Comme le garçon du livre. » Il emportait l’album illustré partout – dans son lit, à la salle de bains et même sur la place de jeux. Dans ses rêves, il se voyait présenter les tours les plus incroyables sur la piste. Mais peu après son anniversaire, l’inconcevable se produit :
Luca est frappé par une leucémie.

Luca und seine Mutter

Les premières semaines, le traitement intensif l’a vidé de ses forces. Puis, petit à petit, la thérapie a produit ses effets et Luca a pu rentrer chez lui entre deux cycles de chimiothérapie. Sa mère se faisait toutefois un sang d’encre. « Luca passait ses journées couché sur son lit, amorphe. Les seules choses auxquelles il s’accrochait fermement quasi tout le temps, c’était son lapin en peluche et le livre qui lui plaisait tant. Mais il ne jouait pas avec son doudou et il ne feuilletait plus l’album.
En désespoir de cause, je me suis finalement adressée à une conseillère de la Ligue contre le cancer. C’est elle qui m’a suggéré d’offrir une panoplie de magicien à Luca. »

Le jour même, elle a fait la surprise à son fils. Lorsqu’elle lui a donné le costume de magicien, le petit garçon s’est exclamé, les yeux brillants : « Maman, je pourrai aller dans une école de magie quand je serai guéri ? » Soulagée, sa mère a répondu dans un murmure : « Mais bien sûr, mon trésor. » Depuis ce jour, Luca a recommencé à jouer et s’est de plus en plus épanoui. Aujourd’hui – un peu plus d’un an après –, il a retrouvé sa gaieté. « Au printemps, Luca suivra un cours de magie », déclare sa mère. Comme s’il n’avait attendu que ce mot, le petit garçon fait irruption dans la pièce avec son costume et son chapeau de magicien : « Hein dis, maman, je pourrai moi aussi sortir un vrai lapin de mon chapeau ? » Sa mère sourit en le prenant dans les bras : « Certainement. Tu seras un très, très grand magicien. »

Grâce à des personnes comme vous, de plus en plus d’enfants peuvent réaliser de beaux rêves comme celui-ci malgré leur cancer.

Merci infiniment pour votre don !

Luca avec son père

(Nom modifié à la demande des personnes concernées, photos prétexte.)