krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue suisse contre le cancer 2020

Nos activités

En bonne santé et en forme grâce au coaching téléphonique

322 entretiens de conseil ont eu lieu en 2020 dans le cadre du projet pilote TELCAS Conseil téléphonique en matière de santé pour les survivants du cancer. « Grâce aux entretiens de conseil, je fais beaucoup plus d’exercice qu’avant et je suis en meilleure forme que je ne l’ai été ces 20 dernières années. Je suis aussi davantage à l’écoute de mon corps », nous a confié l’une des 24 participantes. Ce projet pilote pour les survivants du cancer, basé sur un programme australien, met l’accent sur l’activité physique et l’alimentation. Les participants ont été conseillés par téléphone pendant six mois sur les changements à mettre en place dans leur mode de vie, puis suivis par SMS pendant six mois supplémentaires s’ils le souhaitaient. Les premiers résultats font état d’une grande satisfaction. Une évaluation détaillée sera disponible à la mi-2021.

Information de qualité

> 220 000 exemplaires de brochures de la Ligue suisse contre le cancer ont été téléchargés en 2020. La LSC propose désormais au grand public quelque 200 publications, qui peuvent être téléchargées en ligne ou commandées gratuitement. Les sujets sont aussi variés que les problématiques auxquelles font face les personnes atteintes d’un cancer et leurs proches. Cette offre vise à faire en sorte que les personnes concernées soient aussi bien informées que possible sur leur maladie. Les publications font l’objet d’une préparation soigneuse et sont révisées et mises à jour en permanence, avec l’aide de spécialistes extérieurs en cas de contenu médicalement pertinent. En 2020, 35 brochures au total ont été intégralement remaniées. Diverses adaptations ont également été apportées pour le confort des lecteurs : le format EPUB récemment mis en place permet ainsi une lecture plus agréable sur les appareils mobiles.

Atténuer la précarité financière

107 interventions : cela correspond au nombre de personnes seules, couples ou familles en détresse financière à cause du cancer à qui la Ligue suisse contre le cancer a apporté son soutien en 2020, avec une enveloppe totale de 514 698 francs. La maladie peut occasionner des difficultés économiques considérables. Les personnes touchées ont alors la possibilité de s’adresser à leur ligue cantonale ou régionale. Une fois que les ressources financières de celle-ci sont épuisées, le Fonds d’entraide pour soutenir les personnes touchées par le cancer prend le relais. Après un examen approfondi de la situation financière et sociale, le fonds octroie aux personnes concernées une aide adaptée à leurs besoins, sans bureaucratie inutile.

Donner la parole aux personnes touchées et à leur entourage

241 personnes atteintes d’un cancer et leurs proches ont rejoint le Conseil des patients en 2020. Leur concours est varié : développement des offres, participation à des enquêtes électroniques sur des sujets liés au cancer, relecture de brochures retravaillées ou réalisation d’interviews. « Il y a toujours un important besoin de s’engager, de s’impliquer, de partager des expériences et d’échanger avec d’autres personnes au vécu similaire », déclare Isabelle Hertel, responsable du Conseil des patients. La Ligue contre le cancer entend à l’avenir intensifier encore les échanges entre personnes touchées et entre proches, par exemple dans le cadre d’événements participatifs. En collaboration avec les ligues cantonales et régionales, la Ligue contre le cancer a également commencé à mettre en réseau les personnes intéressées.

Prendre ses dispositions – et vous ?

260 personnes ont participé aux manifestations gratuites sur la prévoyance organisées par la Ligue suisse contre le cancer en collaboration avec la Banque Cler, sur place ou en restant chez eux grâce au live stream. Les thèmes abordés – directives anticipées, mandat pour cause d’inaptitude et planification successorale – ont suscité un grand intérêt en dépit, ou peut-être précisément à cause, du coronavirus. Lors des six événements qui ont pu se tenir, des experts juridiques ont expliqué comment prendre des dispositions en prévision des situations dans lesquelles on n’est plus en mesure de décider pour soi-même – jusqu’à ses derniers jours et au-delà. Huit événements ont dû être annulés en raison de la dégradation de la situation sanitaire due au Covid-19.

Améliorer les traitements grâce à des contrôles qualité

21 centres du sein en Suisse ont obtenu le label de qualité de la Ligue suisse contre le cancer et de la Société suisse de sénologie (SSS). A travers un contrôle de la qualité effectué en toute transparence, cette certification entend contribuer à améliorer le traitement et la prise en charge des femmes atteintes d’un cancer du sein tout en leur fournissant une base de comparaison. Pour être labellisé, un centre du sein doit satisfaire à près de 70 critères de qualité. L’une de ces exigences est que les cas soient discutés dans le cadre d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (tumorboard) à laquelle participent tous les spécialistes impliqués dans les décisions thérapeutiques. D’autres critères portent sur le nombre annuel de cas, le diagnostic et le traitement, l’équipement en appareils ainsi que l’information et le suivi des patientes. Deux autres centres (centre du Sein Berne Bienne, Hirslanden Berne Bienne et BrustCentrum Zürich, Bethanien & Zollikerberg) ont obtenu la certification en novembre 2020.

Un livre d’images qui invite à se protéger la peau

11 500 exemplaires de « La maison à l’ombre » ont été imprimés, principalement au format Pixi. Cet album raconte l’histoire de Mia qui, à cause de son coup de soleil, n’a pas le droit d’aller jouer dehors avec les autres enfants. Il fait partie d’un ensemble pédagogique conçu par la Ligue contre le cancer en collaboration avec la Haute école pédagogique de Zoug pour sensibiliser les enfants de quatre à huit ans de manière ludique à l’importance du soleil et de la protection solaire. Ce matériel, qui inclut un dossier thématique avec des idées pour bouger, s’amuser et bricoler sur le thème du soleil, est lui aussi mis gratuitement à la disposition des enseignants, parents et autres intervenants.