krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Rapport annuel de la Ligue suisse contre le cancer 2018

Ligue zurichoise contre le cancer

Encore plus près des gens grâce à de nouveaux partenariats

Les personnes touchées par le cancer dans le canton de Zurich peuvent compter sur une large palette d’offres de soutien de la Ligue zurichoise contre le cancer. Afin de tenir cette promesse, nous avons également recherché de nouveaux partenariats et élargi notre offre en 2018.

Des rires d’enfants résonnent dans les locaux de l’association : l’heure de l’après-midi des enfants a sonné. Lancée l’an dernier à titre de projet pilote, l’offre de soutien gratuite pour les enfants de 6 à 12 ans issus de familles touchées par le cancer jouit d’une popularité croissante. Pas étonnant, car la psychothérapeute Michèle Widler comprend à merveille les besoins de ses jeunes protégés. Quant à l’acteur Roberto Chiriatti, il les embarque dans un voyage original empreint d’humour. Les réactions positives des parents concernés, mais aussi des professionnels de l’Hôpital universitaire et de l’Hôpital pédiatrique de Zurich, nous ont incités en 2018 à poursuivre le projet après sa phase pilote et à l’étendre au-delà des frontières du canton.

La seconde offre inaugurée en 2018 a également répondu aux besoins des personnes touchées par le cancer : quelques semaines seulement après son lancement, les demandes étaient déjà en augmentation. En collaboration avec Palliative zh+sh, nous proposons depuis l’automne les directives anticipées « plus ». Celles-ci s’adressent aux patients et aux personnes en bonne santé souhaitant se prémunir contre une éventuelle incapacité de discernement. Pour offrir ce service, nos conseillers ont suivi une formation continue spécifique. L’élaboration de directives anticipées « plus » suppose en effet une discussion approfondie entre les spécialistes certifiés et les personnes qui cherchent des conseils par rapport à leur attitude face à la vie, aux maladies graves, à leurs craintes concernant d’éventuels traitements médicaux, en particulier en lien avec des situations de maladie spécifiques. Début 2019, nous serons prêts à offrir ce service non seulement à Zurich, mais aussi à Winterthur.

Ces projets, tout comme le développement de notre collaboration avec les centres oncologiques et les hôpitaux, nous permettent d’offrir nos services sur un nombre croissant de sites à travers le canton et donc de nous rapprocher encore plus des personnes touchées. Une belle évolution.

Cordula Sanwald, responsable de la communication