krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Rapport annuel de la Ligue suisse contre le cancer 2018

Ligue neuchâteloise contre le cancer

Escrime et cancer du sein

Chaque semaine durant une heure, sauf durant les vacances scolaires, un petit groupe de femmes touchées par un cancer du sein pratique l’escrime adaptée.

En janvier 2018, un membre de la salle d’escrime de La Chaux-de-Fonds revenant d’un tournoi d’escrime en France où il avait découvert la solution RIPOSTE (Reconstruction – Image de soi – Posture – Oncologie – Santé –  Thérapie – Escrime) a pris contact avec la Ligue neuchâteloise contre le cancer (LNCC).

Cette méthode d’escrime pour les femmes relevant de cancer du sein a été développé, il y a quelques années, par la Doctoresse Dominique Hornus Drague, médecin anesthésiste et passionnée d’escrime.

Trouvant cette activité originale, la LNCC a décidé de la proposer aux femmes concernées. Un petit groupe de six personnes s’est ainsi rassemblé et pratique avec plaisir ce sport sous la houlette d’un maître d’armes spécialement formé.

Sport élégant, l’escrime permet de travailler la posture, l’amplitude du geste du bras et de l’épaule du côté opéré ainsi que la coordination des mouvements. Le sabre utilisé est léger et les leçons sont sans touche afin d’enlever toute dangerosité à la pratique.

L’escrime adaptée pratiquée en groupe est ludique et conviviale, elle permet également aux femmes de revaloriser leur image et de reprendre confiance en elles.

Les participantes témoignent du plaisir de se retrouver et de bouger, certaines expriment que la mobilité de leur épaule du côté où elles ont été opérées s’est nettement améliorée. D’autres apprécient l’aspect divertissant de cette activité où durant une heure « elles oublient tout ».

Les bénéfices d’une activité physique pratiquée régulièrement par les personnes touchées par un cancer étant maintenant reconnues, les ateliers d’escrime offrent la possibilité aux femmes touchées par un cancer du sein de reprendre un entraînement physique ludique et adapté à leur situation.

Sensible à l’importance de l’exercice physique pratiqué durant et après un cancer du sein, un club service de notre canton a organisé une tombola dont le bénéfice reversé à notre Ligue est dédié à soutenir la reprise du sport des femmes atteintes de cancer.

Christiane Kaufmann, directrice