krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Rapport annuel de la Ligue suisse contre le cancer 2018

Ligue fribourgeoise contre le cancer

« Pouvoir rester le plus longtemps chez moi … »

Lorsque la maladie s’avère incurable, la préservation de la meilleure qualité de vie possible jusqu’à la fin est au centre de toutes les préoccupations de la Ligue fribourgeoise contre le cancer, par l’intermédiaire de l’Equipe mobile de soins palliatifs Voltigo (EMSP Voltigo). 

La réalité démontre que de nombreux aspects risquent d’interférer avec la volonté de rester le plus longtemps chez soi. Un projet sans cesse remis en cause par les aléas de la maladie ; des symptômes hors de contrôle, un sentiment d’insécurité ou l’épuisement des proches peuvent à tout instant, en dépit des meilleures volontés, contrarier le projet initial.

Relever ces importants défis fait partie de notre quotidien, pour limiter le risque d’échec de ce projet et sa conséquence : l’hospitalisation non désirée de dernier recours.

Nous sommes témoins de la fragilité de cet équilibre précaire. Car il suffit parfois de peu pour alourdir le fardeau : des contraintes administratives pour défendre le droit aux prestations, un transfert de charges financières sur le malade et ses proches, la rareté des soutiens externes offrant un répit aux proches et leur coût, ainsi que les difficultés d’accès aux moyens auxiliaires comme les lits motorisés, les matelas limitant les conséquences d’un alitement prolongé et autres rehausseurs.

Nous militons en faveur d’une prise de conscience de ces difficultés et pour faciliter l’accès aux prestations, en étroite collaboration avec les assistantes sociales de la Ligue fribourgeoise contre le cancer. Le recours aux associations offrant des possibilités de répit fait également partie intégrante de la prise en charge de la personne en situation de fin de vie.

La mise à disposition de matériel auxiliaire est le fruit d’une coopération étroite avec les fournisseurs issus du domaine associatif, afin d’assurer sur la durée un équipement adéquat. Sous certaines conditions et en cas d’urgence, du matériel spécifique peut être engagé pour une courte durée dans une situation suivie.

Réduire au maximum ces grains de sable constitue la condition pour que rester chez soi jusqu’à la fin demeure une alternative envisageable.

Corinne Uginet, directrice