krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerPrévenir le cancerPrévention et dépistageFacteurs environnementaux et cancerNanoparticulesFacteurs environnementaux et cancer

Nanoparticules

Les nanotechnologies sont considérées comme une technologie clé du 21e siècle. En médecine, elles ouvrent des perspectives prometteuses, notamment pour le diagnostic et le traitement du cancer et d’autres maladies. Certains nanomatériaux pourraient néanmoins être eux-mêmes cancérigènes. La Ligue contre le cancer recommande une évaluation systématique approfondie des possibilités et des risques potentiels que recèlent les applications issues des nanotechnologies.

Abonnez la Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour savoir plus sur les sujets actuels liés au cancer, sur les offres courantes et sur nos manifestations.

* indications requises

Forum Environnement et cancer

Le Forum Environnement et cancer se tiendra le 24 novembre 2020 EN LIGNE. Il proposera une plateforme de dialogue à l'interface entre environnement et santé. L’objectif sera de réfléchir aux besoins, aux principes et aux possibilités qu’offre une prévention du cancer tenant compte de l’environnement.
Informations supplémentaires et inscription

Les propriétés particulières des nanoparticules et des nanomatériaux ouvrent la voie à de nouvelles applications, par exemple en médecine et en technologie. Les nanotechnologies sont par conséquent considérées comme une grande opportunité pour la lutte contre différentes maladies, dont le cancer, pour le traitement duquel elles sont d’ailleurs parfois déjà utilisées. A l’avenir, on espère qu’elles permettront de développer de nouveaux traitements contre le cancer aux effets secondaires moindres. Cependant, les nanoparticules peuvent également présenter des risques pour la santé. Leur dangerosité pour notre organisme dépend notamment de leur forme, de leur surface et de la quantité absorbée. Certaines nanoparticules (p. ex. les nanotubes de carbone) sont soupçonnées d’être cancérigènes, car elles pourraient avoir un effet similaire à celui de l’amiante.

La diversité et les propriétés polyvalentes des nanoparticules font qu’on les trouve aujourd’hui dans divers produits d’usage quotidien comme les crèmes solaires, les pâtes dentifrice, les aliments, les textiles et les peintures. En outre, des applications dans le domaine de la médecine et de la technologie sont également mises en œuvre ou testées. Ainsi, il existe des expositions très différentes aux nanoparticules.

Il est impossible de se protéger totalement contre les nanoparticules. D’une part, de nombreux produits contenant des nanomatérieux ne sont pas soumis à une obligation de déclaration. D’autre part, pour les produits déclarés, l’utilité démontrée des nanoparticules (p. ex. fonction de filtre physique contre le rayonnement UV dans les crèmes solaires) doivent toujours être mis en relation avec leurs risques potentiels.

Infographie nanoparticules