krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerPrévenir le cancerPrévention et dépistageFacteurs environnementaux et cancerPrévention et dépistage

Facteurs environnementaux et cancer

Un environnement sain améliore la santé à plusieurs égards. À l’inverse, un environnement pollué a des effets négatifs sur l’homme. Certains facteurs environnementaux sont cancérigènes. C’est le cas par exemple des polluants tels que les suies de diesel ou encore le radon. Ces polluants sont présents à des concentrations généralement faibles, mais il arrive souvent que leurs effets s’additionnent et perdurent dans le temps. En plus de changer son comportement, il peut également s’avérer utile d’adopter des mesures structurelles, technologiques et politiques pour atténuer ou exclure complètement ces risques.

Forum Environnement et cancer

ALe Forum Environnement et cancer se tiendra le 24 novembre 2020 à l’Eventfabrik de Berne. Il proposera une plateforme de dialogue à l'interface entre environnement et santé. L’objectif sera de réfléchir aux besoins, aux principes et aux possibilités qu’offre une prévention du cancer tenant compte de l’environnement.
Informations supplémentaires et inscription

Quels facteurs environnementaux pourraient favoriser un cancer?

Informez-vous sur les facteurs environnementaux qui influencent votre santé et comportent le cas échéant un danger potentiel, grâce à notre infographie interactive.

Remarque concernant le graphique:
Il s’agit d’une présentation non exhaustive de facteurs environnementaux et de sources de polluants pouvant inclure de nombreuses substances qui ne sont pas énumérées explicitement. Le potentiel de risque de cancer lié aux facteurs environnementaux présentés est basé sur la classification du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Le centre évalue la dangerosité d’un facteur, mais non le risque effectif de tomber malade d’un cancer qui en découle (la probabilité). Pour chaque personne, le risque effectif lié à un facteur environnemental dépend de l’ampleur de son exposition à ce facteur et de sa situation individuelle.

Répondre à une telle question est impossible ; en effet, l’origine précise d’un cancer est difficile à établir de manière irréfutable. Sur le fond, on constate toutefois que la pollution de l’environnement en Suisse a plutôt diminué – ou s’est déplacée (à l’étranger) – depuis les années 1980. La nette amélioration de la qualité de l’air au cours des vingt dernières années constitue un bon exemple à cet égard. Néanmoins, les conséquences de la pollution de l’air provoquent aujourd’hui encore des maladies. Il demeure donc nécessaire d’agir. Avec l’accroissement des connaissances, la conscience des risques réels ou potentiels des facteurs environnementaux sur notre santé augmente elle aussi.

Dans la vie quotidienne, nous sommes exposés à de nombreux facteurs environnementaux. Certains sont bénéfiques, d’autres sont nocifs, sur la santé. Ces facteurs sont généralement peu perceptibles au quotidien, mais ils exercent un effet sur le long terme. Leur impact – bénéfique ou défavorable – sur la santé, est par conséquent très difficile et complexe à prouver. En outre, nous ne sommes en règle générale pas exposés à un seul, mais à de multiples facteurs environnementaux simultanément. Ces facteurs peuvent se renforcer ou s’affaiblir mutuellement, ce qui complique encore la preuve de leurs possibles effets.

Dans le cas du cancer, les effets réels ou possibles des facteurs environnementaux se superposent souvent aux conséquences du mode de vie personnel (par exemple, l’alimentation, la consommation de tabac) ou aux risques personnels inhérents (en particulier l’âge). Dans la plupart des cas, il est donc impossible d’établir de manière irréfutable quelle est la cause du cancer.

En ce qui concerne les facteurs environnementaux et le cancer, on parle souvent de dangers, ou de dangers potentiels, et de risques. Les termes « danger » et « risque » sont souvent utilisés à tort comme des synonymes. Cependant, leur signification est différente :

  • Danger : quelque chose qui peut causer des dommages. Exemple : la chute de branches d’arbre est un danger lorsqu’on se promène dans la forêt pendant un ouragan.
  • Risque : probabilité d’un préjudice résultant d’un contact avec un danger. Exemple : le risque de blessure dues à la chute de branches d’arbre est élevé lorsque l’on se promène en forêt pendant un ouragan. Bien que la chute de branches constitue un danger, le risque de blessure est en revanche faible si on ne se promène pas en forêt.

Les facteurs environnementaux (p. ex. les polluants) peuvent donc être dangereux, mais ne présentent pas nécessairement un risque pour la santé dans la vie quotidienne, par exemple parce que l’on n’y est pas exposé ou que les mesures de protection appropriées ont été prises.

La Ligue contre le cancer estime que la présence et le rejet de substances potentiellement cancérigènes dans l’environnement devraient autant que possible être réduits au maximum, conformément au principe de précaution. Toutefois, si une substance est interdite, il convient également de s’assurer que les produits de substitution sont moins dangereux.