krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerPrévenir le cancerMode de vie sainProtection solaire optimaleConseils de protection solaire selon la région et la saisonProtection solaire optimale

Conseils de protection solaire selon la région et la saison

L’intensité du rayonnement UV dépend du moment de l’année et de la journée, de conditions géographiques telles que la latitude et l’altitude, de la nébulosité et de la réverbération des rayons UV par l’environnement. En tenant compte de ces facteurs, la Ligue contre le cancer a formulé des recommandations en fonction de la région et de la saison.

Notre perception des rayons UV n’est pas toujours identique

Le froid et un ciel voilé nous incitent souvent à sous-estimer l’intensité du rayonnement solaire. Pourtant, même lorsque le ciel est couvert, jusqu’à 80 % des rayons UV traversent la couverture nuageuse. Les surfaces claires telles la neige, la glace, le sable, le béton et l’eau réfléchissent les rayons UV et renforcent ainsi leur action.

L’intensité des rayons UV diffère selon le lieu

Dans les pays du Sud ou en montagne, l’intensité des rayons UV est plus forte que sur le Plateau suisse. A la montagne, en raison de l’altitude, les rayons UV sont plus intenses. Ce phénomène est encore renforcé par la neige qui réfléchit jusqu’à 90 % des rayons UV, doublant presque leur intensité.

Conseils de protection solaire selon la saison

De novembre à février

Sur le Plateau suisse, les rayons UV sont faibles et il n’est en principe pas nécessaire de se protéger. Une protection solaire est par contre absolument indispensable à la montagne, notamment pour faire du ski.

En mars-avril

Après les journées froides et sombres de l’hiver, nous avons envie de soleil. Les températures douces nous incitent souvent à sous-estimer l’intensité du rayonnement solaire. Au printemps, même si le fond de l’air est encore frais, il faut impérativement protéger la peau du soleil.

De mai à août

Ce sont les mois où les rayons UV sont les plus intenses. Il faut bien protéger la peau en restant à l’ombre et en portant des vêtements. Pendant les heures les plus chaudes (entre 11 et 15 heures), il importe d’éviter le soleil autant que possible.

En septembre-octobre

Comme le printemps, l’automne est trompeur : les températures baissent et l’on pense que les rayons UV sont moins intenses. Comme en été cependant, et notamment par beau temps, mieux vaut rester à l’ombre en milieu de journée.