krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerPrévenir le cancerMode de vie sainPrévention des maladies infectieusesMode de vie sain

Prévention des maladies infectieuses

Parmi les agents pathogènes qui provoquent des infections chroniques, il y en a qui accroissent le risque de certains cancers. Il est possible de se protéger contre certaines de ces infections.

Hépatite B et C

L’hépatite B et l’hépatite C sont des inflammations du foie dues à une infection par le virus correspondant. Une hépatite chronique B ou C augmente le risque de cancer du foie.
Les rapports sexuels constituent le principal mode de transmission de l’hépatite B, mais le virus peut aussi être transmis par le contact avec du sang contaminé, ou de la mère à l’enfant lors de l’accouchement.
Le virus de l’hépatite C se transmet essentiellement par le contact avec du sang contaminé, par exemple lors du partage de seringues pour la consommation de drogues, mais rarement par voie sexuelle.

VIH

VIH est l’abréviation de « virus de l’immunodéficience humaine » (Human Immunodeficiency Virus ou HIV en anglais). Le virus peut être transmis lors des rapports sexuels, par le partage de seringues pour la consommation de drogues, pendant la grossesse, lors de l’accouchement ou pendant l’allaitement.
Au stade avancé d’une infection au VIH, le système immunitaire est fortement affaibli. On parle alors de sida, « syndrome d’immunodéficience acquise » (Acquired Immune Deficiency Syndrome, ou AIDS en anglais). A ce stade, l’organisme n’arrive plus à se défendre contre les infections. Le risque de cancer est plus grand, et notamment de sarcome de Kaposi (un cancer de la peau), de lymphome ou de cancer du col de l’utérus.

Papillomavirus humain

Les infections transmises par le virus du papillome humain (VPH, ou Human papillomavirus ou HPV en anglais) appartiennent aux maladies sexuellement transmissibles parmi les plus fréquentes. La plupart des infections passent inaperçues et guérissent spontanément en quelques mois. Toutefois, dans certains cas, elles deviennent chroniques et peuvent entraîner le cancer du col de l’utérus.

Helicobacter pylori

Helicobacter pylori est une bactérie qui infecte la muqueuse de l’estomac et peut entraîner une inflammation. Une infection chronique augmente le risque de cancer de l’estomac. La transmission n’a pas encore été complètement élucidée. Elle peut se faire par voie oro-orale, ainsi que par ingestion d’aliments ou d’eau contaminée.

Protégez-vous

On peut se protéger des infections au VIH et au VPH, ainsi qu’aux virus de l’hépatite B et C en utilisant des préservatifs pendant les rapports sexuels. Il est en outre possible de se faire vacciner contre le virus de l’hépatite B et contre certains VPH.

Par contre, il est difficile de prévenir les infections par Helicobacter pylori. L’important est que celles-ci soient diagnostiquées et traitées. C’est pourquoi il est recommandé de consulter un médecin en cas de douleurs répétées à l’estomac.