krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerPrévenir le cancerMode de vie sainNe pas fumerConsommation de tabacNe pas fumer

Consommation de tabac

Le plaisir de fumer se paie au prix fort au plan de la santé : les fumeurs vieillissent plus vite et diminuent de beaucoup leur espérance de vie. En Suisse, environ 9000 décès sont attribués tous les ans au tabagisme.
L’irritation constante des tissus, surtout à travers les produits du goudron contenus dans la fumée du tabac, peut, à la longue, entraîner un cancer du poumon ou des bronches. Environ 80 % des cas de cancer du poumon sont imputables au tabagisme. De même, la probabilité de contracter un autre type de cancer, par exemple de la cavité buccale, du larynx, de l’œsophage, du pancréas ou de la vessie est beaucoup plus grande pour un fumeur que pour un non-fumeur du même âge. Le risque d’autre maladie comme par exemple la bronchite, l’emphysème pulmonaire et les maladies cardio-vasculaires est également accru. Le risque de mourir d’une maladie typique du fumeur augmente avec la quantité fumée, mais aussi plus on a commencé à fumer jeune, plus on fume longtemps et plus on inhale la fumée profondément. 

Fumée empoisonnée

La fumée issue de la combustion des produits du tabac contient plus de 4000 substances, en partie sous forme de gaz, en partie sous une forme solide appelée goudron. Certaines de ces substances se déposent dans les différents organes qu’elles endommagent durablement. Il est désormais prouvé que le goudron contient une quarantaine de substances cancérigènes.

Cigarettes « légères » et modes alternatifs de consommation

En passant aux produits dits « light », la plupart des fumeurs consomment davantage de cigarettes et/ou aspirent la fumée plus profondément pour atteindre leur « quota » de nicotine. En conséquence, ils absorbent encore plus de substances toxiques et nocives qu’avant. Quel que soit le produit du tabac consommé – cigarettes normales, roulées à la main ou light, pipe, shisha, cigares, snus, tabac à mâcher, à sucer ou à sniffer, etc. – la consommation de tabac représente un risque pour la santé.