krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerPrévenir le cancerDépistage et prévention du cancerCancer de l’intestinProgramme de dépistage du cancer de l’intestinCancer de l’intestin

Programme de dépistage du cancer de l’intestin

La Ligue contre le cancer recommande le dépistage du cancer de l’intestin à partir de 50 ans.

La Ligue suisse contre le cancer se mobilise pour que le cancer de l’intestin frappe moins souvent et entraîne moins de décès. De manière générale, elle recommande des examens réguliers de dépistage du cancer de l’intestin à partir de 50 ans.

Depuis le 1er juillet 2013, suite aux efforts déployés pendant des années par la Ligue contre le cancer avec d’autres partenaires, les caisses-maladie prennent en charge les coûts du dépistage du cancer de l’intestin pour les personnes de 50 à 69 ans. Sont couverts un test de sang occulte dans les selles tous les deux ans ou une coloscopie tous les dix ans. Comme il ne s’agit pas d’un programme de dépistage systématique, ces prestations ne sont pas exemptées de la franchise.

Actuellement, des programmes existent dans les cantons d’Uri et de Vaud, et un projet pilote a été lancé au Tessin. Dès le mois de juin 2018, les cantons de Genève, du Jura et de Neuchâtel proposeront également des programmes dépistage du cancer de l’intestin. Le Valais et certains cantons suisses alémaniques suivront début 2019.


Pour la Ligue contre le cancer, les femmes et les hommes de 50 à 69 ans vivant en Suisse devraient pouvoir accéder facilement à un dépistage du cancer de l’intestin de qualité contrôlée dans le cadre de programmes organisés. Lorsque cela n’est pas possible, le dépistage doit pouvoir être proposé par des fournisseurs d’examens hors programme répondant à certaines exigences minimales. Les principes de collaboration et les exigences relatives aux examens de dépistage sont inscrits dans une Charte interprofessionnelle.