krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerMédiasCommuniqués de presseProtéger les jeunes contre la publicité du tabac

Protéger les jeunes contre la publicité du tabac

La plupart des fumeurs ont allumé leur première cigarette avant l’âge de 18 ans. Pour une protection efficace des mineurs, la Ligue contre le cancer soutient l’initiative populaire fédérale «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac». Avant la Journée mondiale sans tabac, le comité d’initiative amorce la dernière ligne droite de la collecte de signatures.

La Suisse est l’un des rares pays d’Europe à autoriser aussi librement la publicité en faveur des produits du tabac. Il est pourtant démontré que cette publicité a un impact important sur les jeunes. 57 % des fumeurs déclarent avoir fumé leur première cigarette avant 18 ans. Il y a un an, plusieurs organisations suisses du secteur de la santé, dont la Ligue contre le cancer, ont lancé une initiative populaire visant à protéger les enfants et les adolescents et à leur permettre de grandir en bonne santé. Cette initiative entend limiter la publicité pour les produits du tabac, de sorte qu’elle ne touche plus les enfants et les jeunes. La collecte de signatures rencontre une large adhésion de la population. Au 31 mai 2019, date de la Journée mondiale sans tabac, le comité d’initiative a déjà récolté presque 100'000 signatures. C’est pourquoi nous vous appelons tous à nous apporter votre soutien d’ici à fin juillet 2019 pour récolter un maximum de signatures. Vous pouvez commander en ligne des formulaires de signatures sur le site enfantssanstabac.ch

Mettre davantage les politiques à contribution – le cancer du poumon est un sujet grave

A ce jour, peu de mesures efficaces visant la réduction de la consommation du tabac ont été inscrites dans la loi et mises en œuvre. C’est la raison pour laquelle de grandes organisations du secteur de la santé ont lancé cette initiative populaire. Chaque année en Suisse, 9500 personnes meurent encore des suites directes du tabagisme, dont plus de 40 % d’un cancer du poumon. C’est pourquoi un appel est lancé aux politiques. La Commission de la santé du Conseil des Etats discute actuellement d’une nouvelle loi sur les produits du tabac. Présenté à fin 2017, l’avant-projet du Conseil fédéral ne prévoit malheureusement aucune mesure forte pour lutter contre le tabagisme. Certes un consensus se dégage autour d’une future interdiction générale de vente des produits du tabac à des mineurs sur tout le territoire suisse. Mais parallèlement, l’ordonnance en vigueur sur la publicité autorise de facto la publicité ciblant les jeunes. L’interdiction de la publicité constitue pourtant un moyen de prévention efficace. En 2011, une étude a montré qu’interdire toute forme de publicité, de promotion et de parrainage permet de réduire de manière significative la consommation de tabac. Il reste à espérer que le Parlement saisira cette opportunité pour protéger en particulier les enfants et les jeunes des effets nocifs du tabagisme.

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer: la Ligne stop-tabac apporte son soutien

Un sevrage tabagique efficace se prépare avant la dernière cigarette. Catherine Abbühl, responsable de la Ligne stop-tabac gérée par la Ligue suisse contre le cancer, conseille de noter en amont toutes les situations associées à la cigarette, comme par exemple l’attente d’un train sur un quai de gare ou la pause-café. Il s’agit ensuite de réfléchir à des techniques de diversion pour les mains, la tête et la bouche.

Le meilleur moyen d’arrêter de fumer est d’adopter la méthode « radicale », c’est-à-dire sans réduction progressive de la consommation de cigarettes. Il est ensuite important de résister de toutes ses forces à l’envie d’une cigarette. On peut par exemple compenser ce manque en croquant une pomme, en se brossant les dents ou en se massant les mains. La Ligne stop-tabac propose une aide au sevrage tabagique. Des conseillères et conseillers spécialement formés accompagnent, dans le cadre d’entretiens gratuits et confidentiels, tous les stades de la démarche, préparation, sevrage et stabilisation après l’arrêt du tabac.

La Ligne stop-tabac (0848 000 181) est gérée par la Ligue suisse contre le cancer, en collaboration avec l’Association suisse pour la prévention du tabagisme, et financée par le fonds de prévention du tabagisme. Le service de coaching stop-tabac, proposé en dix langues, peut comprendre, selon le cas, plusieurs rappels téléphoniques gratuits.

Les conseillères et conseillers sont là pour vous du lundi au vendredi, de 11 h à 19 h.
Pour en savoir plus : www.ligne-stop-tabac.ch