krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerMédiasCommuniqués de presseImportant, le dépistage du cancer de l’intestin à partir de 50 ans

Important, le dépistage du cancer de l’intestin à partir de 50 ans

Chaque année en Suisse, 4300 personnes découvrent qu’elles sont atteintes du cancer de l’intestin et environ 1700 décèdent des suites de cette maladie. Nous sommes pourtant convaincus qu’il pourrait en être autrement. Les perspectives de guérison d’un cancer de l’intestin sont particulièrement bonnes lorsqu’il est détecté à un stade précoce. Le dépistage peut ainsi sauver des vies. C’est pourquoi la Ligue contre le cancer recommande à toutes les personnes de se soumettre à un test de dépistage du cancer de l’intestin dès 50 ans.

Le dépistage du cancer de l’intestin joue un rôle important car ce type de cancer se manifeste souvent après plusieurs années, alors qu’il se trouve déjà à un stade avancé. Il existe deux méthodes éprouvées pour dépister le cancer de l’intestin : le test de sang occulte dans les selles et la coloscopie.

 

Le test de sang occulte dans les selles

Le test de sang occulte dans les selles est simple et rapide. Il s’obtient auprès d’un médecin ou en pharmacie et s’effectue à la maison, de manière autonome. Il détecte les traces invisibles à l’œil nu de sang dans les selles, causées par un cancer de l’intestin ou des polypes, symptômes préliminaires d’une affection intestinale. Si le test est réalisé tous les deux ans, sa fiabilité est bonne.

 

La coloscopie

La coloscopie est une méthode très fiable pour détecter le cancer de l’intestin et ses stades précurseurs. Un spécialiste examine l’intérieur des intestins à l’aide d’un tube flexible muni d’une petite caméra. Cette dernière envoie les images de l’intestin directement sur l’écran. Les tumeurs peuvent ainsi être détectées et les éventuels polypes sont retirés durant la même consultation. L’examen dure 20 à 30 minutes et n’est en général pas douloureux.

 

La caisse maladie prend en charge les coûts

Depuis 2013, l’assurance de base est tenue de prendre en charge les coûts du test de sang occulte dans les selles tous les deux ans et de la coloscopie tous les dix ans pour les personnes âgées de 50 à 69 ans. En dehors des programmes de dépistage, la franchise et la quote-part sont à la charge des assurés.

 

De nouveaux programmes de dépistage en Suisse

Il est réjouissant de constater que la Suisse favorise l’égalité des chances dans l’accès au dépistage du cancer de l’intestin. Les femmes et les hommes dès 50 ans sont invités à se soumettre à un examen dans le cadre de programmes de dépistage systématique, les frais sont pris en charge par la caisse maladie et les assurés sont exemptés de la franchise. Ceci est déjà le cas dans les cantons d’Uri et de Vaud, et un projet pilote a été lancé au Tessin. Les cantons de Genève, du Jura, de Neuchâtel, des Grisons, du Valais, de Fribourg et de Bâle-Ville envisagent de lancer des programmes de dépistage d’ici à la fin de l’année.

 

Un mode de vie sain et une alimentation équilibrée réduisent le risque

 

Bien que le dépistage soit essentiel pour les personnes dès 50 ans, la prévention du cancer de l’intestin est tout aussi importante. Il n’existe aucune protection absolue, mais le cancer de l’intestin fait partie des cancers étroitement liés au mode de vie et à l’alimentation. Nous savons aujourd’hui qu’une activité physique régulière, un poids corporel sain ainsi que le renoncement au tabac et à l’alcool réduisent le risque de cancer de l’intestin. Une alimentation équilibrée avec beaucoup de légumes, de fruits et de produits complets est particulièrement bénéfique. Il est prouvé que les fibres alimentaires qu’ils contiennent réduisent le risque de maladie. Il est par ailleurs recommandé de préférer les huiles végétales aux graisses d’origine animale. Il convient de consommer de la viande pas plus de deux ou trois fois par semaine et de favoriser les aliments riches en protéines tels que les œufs, le tofu, le fromage et les légumineuses. Les fruits et les légumes sont une source essentielle de vitamines et de fibres alimentaires. De plus, ils sont pauvres en graisses et en calories.

Mois de sensibilisation mars : offres et informations

Pour souligner l’importance de la prévention et du dépistage du cancer de l’intestin, la Ligue contre le cancer lance une campagne de sensibilisation qui débutera au mois de mars avec pour slogan « Le cancer de l’intestin se fiche de savoir qui tu es. Informe­toi. »

Jusqu’à la mi-avril, la Ligue contre le cancer investit l’espace public via les écrans électroniques et par voie d’affiches traditionnelles dans les transports publics et les pharmacies, et renforcera sa présence par une campagne ciblée d’annonces dans la presse et de publicité en ligne.


Brochure « Le dépistage du cancer de l’intestin »

Retrouvez le matériel d’information, les brochures et les fiches d’information consacrés cancer de l’intestin sur la boutique en ligne de la Ligue contre le cancer à l’adresse https://www.liguecancer.ch/cancerintestin.

La Ligue contre le cancer vous apporte conseils et soutien

Près de chez vous, partout en Suisse, les ligues cantonales et régionales proposent aux personnes atteintes d’un cancer et à leurs proches conseils et soutien individuels :

www.liguecancer.ch/region

Les spécialistes de la Ligne InfoCancer sont à votre disposition
Téléphone 0800 11 88 11
Courriel helpline@liguecancer.ch
Chat liguecancer.ch/cancerline
Forum www.forumcancer.ch
Skype krebstelefon.ch