krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerMédiasCommuniqués de presse

Les séquelles des coups de soleil

Le mélanome est l’un des cancers les plus fréquents mais demeure largement sousestimé. A cet égard, les jeunes adultes sont plus à risque de moins se protéger du soleil. La Ligue contre le cancer recommande de consulter un dermatologue dès l’apparition de changements au niveau de la peau.

Le rayonnement ultraviolet (UV) est la principale cause de mélanome. En effet, il altère l’ADN des cellules cutanées normalement capables de résorber partiellement les dommages dus au soleil. Les cellules défectueuses peuvent toutefois rester à leur place et se transformer en mélanome au bout de plusieurs mois, années voire décennies. Il existe différents types de cancer de la peau : le mélanome, d’une part, le plus redoutable car il peut former des métastases, et les cancers non mélanome d’autre part, comme le carcinome basocellulaire et le carcinome spinocellulaire. Ces derniers sont plus fréquents, mais moins dangereux. On ne connaît pas le nombre exact de nouveaux cas en Suisse, la plupart des registres des tumeurs ne recensant que les mélanomes. On estime toutefois que 20 000 à 25 000 carcinomes basocellulaires et spinocellulaires sont diagnostiqués chaque année dans notre pays.

La mémoire de la peau

La peau peut être atteinte avant même le coup de soleil. Les premiers signes de rougeur indiquent que le seuil maximal de tolérance aux UV est déjà largement dépassé. Dès l’enfance, les cellules cutanées endommagées par chaque exposition excessive au soleil
demeurent. Ainsi, les coups de soleil attrapés à un jeune âge multiplient par deux à trois le
risque de développer un cancer de la peau. En définitive, tout excès de rayons UV accroît
le risque de cancer de la peau. Il importe donc de ne pas attendre de voir sa peau rougir
pour se protéger.

 

Une protection insuffisante peut entraîner un cancer de la peau 20 ans plus tard

L’apparition parfois tardive du mélanome est pernicieuse. Les conséquences fatales ne
sont pas visibles immédiatement, elles peuvent se manifester au bout de dix ans
seulement, voire vingt ans. Les statistiques révèlent que les jeunes, en particulier, n’ont pas assez conscience des dangers des rayons UV ou se sentent faussement en sécurité et ne se
protègent donc pas assez. Si l’on ne prend pas soin de sa peau à 20 ans, on risque bien
de développer un mélanome à 40 ans. D’ailleurs, les personnes de moins de 50 ans sont
plus touchées par le cancer de la peau que par tout autre type de cancer. En effet, chaque
année, un quart des 2700 nouveaux cas de mélanome sont diagnostiqués chez des
personnes de moins de 50 ans alors que pour tous les types de cancers, cette classe d’âge
représente 13% des personnes atteintes. Tous les ans en Suisse, 320 patients décèdent d’un mélanome.

 

Des grains de beauté changent d’apparence? Demandons au dermatologue!

La Ligue contre le cancer recommande de consulter un dermatologue en cas de changement cutané, particulièrement au niveau des grains de beauté (mais aussi des tâches de naissance et tâches de rousseur). Si le mélanome est encore peu étendu et se limite à la couche supérieure de l’épiderme, le traitement a de bonnes chances de réussir. Ainsi, le mélanome présente un bon taux de guérison lorsqu’il est dépisté tôt par un dermatologue.

 

Profiter de l’été bien protégé

    • A l’heure de la sieste, l’ombre reste la meilleure protection solaire
      Jusqu’au mois d’août, les ultraviolets sont très intenses, surtout en milieu de journée ; alors mieux vaut rester à l’ombre entre 11 et 15 heures.
    • Pour se protéger, les lunettes de soleil, le chapeau et les vêtements sont de rigueur
      Les rayons UV peuvent aussi provoquer des lésions oculaires. Pour bien protéger vos yeux, portez des lunettes de soleil présentant le label CE et l’indication «100% de protection contre les UV jusqu’à 400 nanomètres». Des vêtements couvrant les épaules constituent également une bonne protection, surtout lors d’activités en plein air comme le jardinage, le vélo ou la randonnée.
    • La crème solaire comme complément
      L’utilisation systématique de crème solaire est recommandée en complément au séjour à l’ombre et au port de vêtements. Un écran solaire doit protéger aussi bien des UVA que des UVB. Veillez donc à ce que l’emballage présente le symbole UVA (lettres UVA dans un cercle) et un indice de protection (IP) d’au moins 15 pour les adultes et 30 pour les enfants. Mais attention, la crème solaire ne permet en aucun cas de prolonger indéfiniment l’exposition au soleil.


    Campagne de sensibilisation «Cancer de la peau»

    «Le mélanome se fiche de savoir qui tu es. Protège-toi»: la Ligue contre le cancer mène une campagne de sensibilisation à la protection solaire, et ce par le biais d’affiches dans les cabinets médicaux et à proximité des piscines en plein air, de spots dans les pharmacies et de publicité numérique ciblée. Vous pouvez télécharger notre affiche gratuitement à l’adresse suivante: www.liguecancer.ch/affiche.

     

    Un plus pour vos lecteurs

    En tant qu’organisation à but non lucratif financée par les dons, nous vous sommes reconnaissants de votre soutien et de votre action éditoriale en faveur de la protection solaire. Offrez un plus à vos lectrices et lecteurs: veuillez indiquer que les brochures telles que «Protection solaire», «Protection solaire: l’essentiel en bref» et «Comment protéger mon enfant du soleil» ainsi que des fiches d’information peuvent être téléchargées ou commandées gratuitement sur www.liguecancer.ch/protectionsolaire.

     

    La Ligue contre le cancer propose conseils et soutien 
    Les ligues cantonales et régionales assurent un soutien sur place. Elles proposent à toutes les personnes touchées par le cancer et à leurs proches un soutien et des conseils personnels dans toute la Suisse : www.liguecancer.ch/region
    La ligne InfoCancer vous conseille Téléphone 0800 11 88 11 
    Courriel helpline@liguecancer.ch 
    Chat www.liguecancer.ch/cancerline 
    Forum www.forumcancer.ch 
    Skype krebstelefon.ch
    Thèmes supplémentaires