krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerLigue fribourgeoise contre le cancerPrévention et dépistageDépistageDépistage du cancer du côlonDépistage

Dépistage du cancer du côlon

Dépistage du cancer du côlon

Le cancer du côlon fait partie des maladies cancéreuses les plus fréquentes : chaque année en Suisse, près de 4'500 personnes sont concernés par ce diagnostic. Dans plus de 90% des cas, ce sont des personnes de plus de 50 ans.

Le cancer du côlon est une maladie insidieuse. Il s’écoule généralement une dizaine d’année avant qu’un polype (excroissance bénigne) ne se transforme en tumeur maligne. Lorsque les premiers symptômes apparaissent (perte de poids inexpliquée, maux de ventre, présence de sang dans les selles, etc.), la maladie est souvent déjà bien avancée. 

 

Publication du registre des tumeurs : Le cancer colorectal dans le canton de Fribourg

Plus d'informations

Dépistage

Le dépistage permet de déceler la maladie à un stade précoce, et ainsi d’augmenter les chances de guérison. La Ligue contre le cancer recommande le dépistage du cancer du côlon aux hommes et aux femmes à partir de 50 ans.  

Les principales méthodes de dépistage du cancer de l’intestin sont le test de sang occulte dans les selles et la coloscopie. L’assurance maladie de base prend charge le coût de ces deux tests pour les personnes âgées de 50 à 69 ans. La franchise et la quote-part sont à la charge des assuré-e-s. 

Prévention

Certains comportements permettent de limiter les risques de développer cette maladie. Il est notamment recommandé de maintenir un poids normal, de pratiquer une activité physique régulière, d’adopter une alimentation saine, riche en fibres et pauvre en viande rouge ou transformée, de limiter sa consommation d’alcool et de ne pas fumer.