krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerLa rechercheRécompensesPrix Robert WennerRécompenses

Prix Robert Wenner

Abonnez le Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour savoir plus sur les sujets actuels liés au cancer, sur les offres courantes et sur nos manifestations.

* indications requises

Grâce à un legs de Robert Wenner, gynécologue bâlois décédé en 1979, la Ligue suisse contre le cancer peut remettre le Prix Robert Wenner, doté d’un montant de 100 000 francs, à de jeunes chercheuses et chercheurs de moins de 45 ans en guise de récompense pour l’excellence de leurs travaux. Peuvent être primés les travaux réalisés en Suisse et touchant tout le domaine de la recherche oncologique. Le prix a été décerné la première fois en 1983.

La Commission scientifique examine les candidatures et désigne le lauréat. Celui-ci reçoit 80 000 francs à titre de contribution à un projet de recherche en cours et 20 000 francs dont il peut disposer librement. 

Michele De Palma reçoit le prix Robert Wenner 2017

La Ligue suisse contre le cancer décerne le prix Robert Wenner, doté de 100 000 francs, à Michele De Palma pour sa contribution à une meilleure compréhension des interactions complexes dans l’environnement de la tumeur.

Le fait que le système immunitaire réussisse à tenir en échec une tumeur et à la neutraliser ou, au contraire, que celle-ci continue de croître et forme des métastases ne dépend pas seulement des cellules cancéreuses elles-mêmes, mais aussi des cellules qui se trouvent dans leur environnement immédiat. En effet, en formant de nouveaux vaisseaux sanguins des cellules avoisinantes bien disposées envers la tumeur assurent un approvisionnement suffisant aux cellules cancéreuses affamées du fait de leur division rapide. Les cellules de l’environnement tumoral sont également en mesure de créer une zone dite d’immunosuppression dans laquelle les cellules cancéreuses sont protégées des attaques du système immunitaire.

Nouveaux points d’attaque

Les résultats des travaux du biologiste Michele De Palma à l’École polytechnique fédérale de Lausanne montrent que ces deux aspects – l’approvisionnement en sang et la protection contre la réponse immunitaire – sont plus étroitement liés qu’on ne le supposait jusqu’ici. Pendant son doctorat déjà, Michele de Palma a découvert un nouveau groupe de cellules immunitaires, les macrophages TE, ou TEMs, qui favorisent la formation de vaisseaux sanguins (ou l’angiogenèse) grâce aux substances messagères qu’elles sécrètent. Étant donné que les TEMs ont également un effet immunosuppresseur, elles constituent de nouveaux points d’attaque importants dans la lutte contre le cancer.

Un lien entre la formation de vaisseaux sanguins et la réponse immunitaire

Dans une publication récente (*), l’équipe de Michele De Palma a mis en évidence un autre lien fonctionnel entre la formation de vaisseaux sanguins et la réponse immunitaire. En inhibant l’angiogenèse à l’aide d’anticorps spécifiques dans des essais sur des souris, les chercheurs ont observé qu’un nombre accru de cellules immunitaires migraient dans la tumeur. Étant donné que l’ampleur de cette infiltration est déterminante pour l’efficacité des nouveaux produits immunothérapeutiques – les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire –, on teste à présent dans des études cliniques des combinaisons de substances actives qui empêchent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins d’une part et qui activent les cellules immunitaires d’autre part.

 

(*) Schmittnaegel M, Rigamonti N, Kadioglu E, Cassará A, Wyser Rmili C, Kiialainen A, Kienast Y, Mueller HJ, Ooi CH, Laoui D, De Palma M. Dual angiopoietin-2 and VEGFA inhibition elicits antitumor immunity that is enhanced by PD-1 checkpoint blockade. Sci Transl Med. 2017;9. pii: eaak9670.