krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerConseil et soutienSexualitéCancer et sexualité féminineSexualité

Cancer et sexualité féminine

Le cancer et ses traitements sont susceptibles de perturber votre sexualité de façon temporaire ou définitive. Comprendre les causes, faire preuve de patience, discuter et, éventuellement, utiliser des moyens auxiliaires peuvent vous aider.

Les problèmes sexuels que rencontrent les patientes atteintes de cancer peuvent avoir différentes causes.

 

Causes physiques

Tumeurs dans un organe sexuel – par exemple cancer de l’ovaire – ou dans la région pelvienne ; chimiothérapies (celles-ci peuvent affecter temporairement les muqueuses) ; effets indésirables des traitements, tels que douleurs, épuisement, peau et muqueuses sensibles ; modifications hormonales, par exemple dues à des médicaments contre le cancer du sein ; infections vaginales.

Causes mentales

Déstabilisation ; sentiment de honte, par exemple en cas d’ablation d’un sein ou d’anus artificiel ; crainte injustifiée de contaminer le partenaire ; image négative de son corps (on ne se sent pas attirante).


Patience, échange, tendresse

La manière d’aborder la sexualité est très personnelle. Il n’y a aucune règle, que l’on ait un cancer ou non. Cependant, les suggestions suivantes peuvent peut-être vous être utiles :

  • Parlez de vos difficultés physiques et psychiques avec votre partenaire.
  • Demandez-lui quels sont ses souhaits et ses craintes ; peut-être a-t-il peur de vous faire mal.
  • Si les contacts sexuels vous manquent, reconnaissez-le et faites-vous conseiller. Ne vous repliez pas sur vous-même ; cherchez plutôt d’autres formes d’intimité avec votre partenaire.


Traitements et moyens auxiliaires

Les aides proposées en cas de difficultés sexuelles pendant et après un traitement anticancéreux sont nombreuses :

  • Thérapie de couple / thérapie sexuelle : votre équipe soignante ou votre ligue cantonale contre le cancer peuvent vous donner des adresses.
  • Il existe une vaste gamme de moyens auxiliaires en cas de difficultés liées à des troubles physiques, par exemple lors de sécheresse vaginale. Parlez-en à votre équipe soignante.

Désir d’enfant

La fécondité après la fin du traitement n’est pas toujours garantie. Actuellement, il est encore impossible de congeler des ovules non fécondés. Parlez impérativement de votre désir d’enfant avec votre médecin avant de démarrer le traitement.
Pour prévenir toute malformation éventuelle, vous devez impérativement utiliser un contraceptif pendant un traitement anticancéreux, même si vous n’avez pas vos règles. Demandez à votre médecin combien de temps il vous faudra attendre ensuite avant de mettre une grossesse en route.

Conseils

Si vous avez des questions en rapport avec la sexualité, adressez-vous :

Vous pouvez aussi discuter avec d’autres femmes touchées sur le forum Cancer (lien à insérer).

Vous trouverez également des informations utiles dans la brochure « Cancer et sexualité au féminin ».

La brochure « Cancer et sexualité au féminin »

  • expose en détail les causes de divers problèmes sexuels chez les femmes atteintes d’un cancer ;
  • fournit une foule de conseils ;
  • donne des pistes pour mieux affronter les difficultés.
Thèmes supplémentaires