krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerConseil et soutienMatériel d'informationBrochuresBrochures

Proches

Le cancer touche aussi l’entourage. Il fait peser un lourd fardeau sur les épaules des proches, surtout si ceux-ci sont trop exigeants avec eux-mêmes et veulent tout faire parfaitement. En tant que proche, il est important que vous vous protégiez contre le surmenage et que vous cherchiez des possibilités pour recharger vos batteries.

Le cancer bouleverse le quotidien. Beaucoup de choses doivent être réorganisées et il n’est pas facile de retrouver ses marques. Il est normal de se sentir déboussolé et dépassé, et vous ne devez pas culpabiliser. Adressez-vous à la ligue contre le cancer de votre canton, au service social ou au service de soins à domicile si vous avez besoin d’aide.

Parlez de vos difficultés avec le patient, avec des amis et avec le reste de votre entourage, par exemple votre employeur. Ne craignez pas de poser des questions à l’équipe en charge du malade. Demandez à celui-ci ce dont il a besoin et respectez ses souhaits.

Essayez dès le début de vous accorder régulièrement un peu de temps pour vous-même. Vous serez plus utile au malade reposé qu’éreinté et surmené. 


Exprimez vos sentiments

Un diagnostic de cancer éveille les sentiments les plus divers. Certains peuvent même paraître incongrus. Cela vaut à la fois pour les proches et les patients.

  • Laissez libre cours à vos émotions et n’en ayez pas honte.
  • Si vous avez du mal à gérer vos émotions, parlez-en avec la ligue contre le cancer de votre canton ou l’équipe en charge du patient. Il existe une multitude de solutions pour soutenir les proches également.
  • Ne laissez pas les sentiments négatifs prendre le dessus. Consacrez du temps aux choses qui vous font du bien (sport, balades, musique, danse, écriture…).
  • Ne laissez pas les sentiments négatifs prendre le dessus. Consacrez du temps aux choses qui vous font du bien (sport, balades, musique, danse, écriture…).

 

Ménagez-vous des pauses au quotidien

Essayez de passer de bons moments avec le patient et de mettre la maladie entre parenthèses l’espace de quelques minutes ou de quelques heures. Evoquez avec lui vos souhaits, ainsi que les siens. Peut-être certains d’entre eux pourront-ils se concrétiser. Prévoyez aussi de petits moments bien à vous, qui vous aident à recharger vos batteries.

Parlez de la mort

Le cancer incite toujours à réfléchir à la mort, et ce, que la personne se rétablisse ou non. Si le malade souhaite aborder le sujet, acceptez-le et essayez d’être à l’écoute. Lorsqu’il n’y a plus d’espoir de guérison, il peut être utile de faire appel à une équipe de soins palliatifs formée pour gérer ce type de situation.

Demandez conseil

Vous pouvez également discuter avec d’autres personnes qui traversent les mêmes épreuves sur le forum Cancer ou consulter la brochure « Accompagner un proche atteint de cancer ». Elle traite en détail des problèmes rencontrés par les proches et donne de nombreux conseils pour mieux y faire face.