krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerConseil et soutienConseils pour l’utilisation d’applis santéConseil et soutien

Conseils pour l’utilisation d’applis santé

Les applis et outils en ligne peuvent aider les personnes touchées par le cancer à adopter un style de vie sain et à gérer la maladie. Mais elles comportent également des risques.
Il convient donc d’utiliser les applis santé en observant certaines précautions.

De nouvelles applis santé et de nouveaux outils en ligne arrivent presque quotidiennement sur le marché. Certaines mesurent l’activité physique, aident à se détendre et à méditer ou donnent des conseils d’alimentation, d’autres servent de journal de bord de la douleur, rappellent la prise de médicaments ou informent sur les examens de dépistage. Peu d’applis sont certifiées, il n’existe quasiment pas de bases juridiques. C’est pourquoi il est important de rester vigilant-e et d’évaluer l’utilité personnelle et les risques éventuels.

IMPORTANT : Une appli ne remplace en aucun cas une visite chez le médecin ou un traitement médical.

Observez les règles suivantes quand vous utilisez une appli :

Indépendamment des exigences individuelles, l’appli devrait globalement répondre aux critères suivants:

  • le domaine d’application concret et le but sont décrits (p. ex. fonction de rappel de prise de médicaments) ;
  • les limites de l’appli sont clairement mentionnées (p. ex. information que l’appli NE remplace PAS un entretien avec un médecin) ;
  • l’installation ou la mise en service sont simples et conviviales ;
  • la conception est simple et facile à utiliser pour le profane ;
  • le fonctionnement est stable et sans interruption ;
  • aide les utilisateurs à atteindre un objectif dans un contexte donné.

Comme il n’existe pas de certification uniforme ou de label de qualité pour les applis, l’évaluation est souvent laissée aux utilisateurs. Comme pour des documents imprimés, il vaut la peine de se demander si le contenu des applis est correct et qui l’a publié. Il est souvent difficile de détecter des informations fausses et/ou périmées.
IMPORTANT : Vous devriez juger de manière critique une appli permettant d’effectuer un autodiagnostic.

Points importants concernant l’actualité et l’exactitude du contenu

  • Le contenu correspond à l’état actuel des connaissances, idéalement avec indication d’une source digne de confiance.
  • Le fournisseur est une organisation ou une entreprise digne de confiance.
  • Le fournisseur propose une actualisation régulière et la maintenance de l’application (la dernière mise à jour ne devrait pas dater de plus de six mois).
  • L’appli n’émet pas de diagnostic définitif et ne tire pas de recommandations de traitement.

Évaluation par d’autres utilisateurs
Les évaluations d’utilisateurs dans les stores peuvent donner un premier aperçu de la qualité d’une appli. Un grand nombre d’évaluations positives par divers utilisateurs peuvent indiquer une appli de haute qualité et donc très utilisée. Restez cependant toujours prudent-e et critique. Il n’est pas toujours facile de savoir qui est à l’origine des évaluations et avec quelle motivation elles ont été rédigées.

Plateformes d’information et de comparaison
Il n’existe pas de certifications officielles pour des applis santé en Suisse. En juin 2019, eHealth Suisse a lancé à l’intention des fournisseurs un catalogue de critères pour l’autodéclaration de la qualité des applis santé.

La protection et la sécurité des données personnelles lors de l’utilisation des applis santé devraient jouer un rôle central dans la décision de les utiliser ou non.

L’appli devrait comporter une déclaration de protection des données répondant aux critères suivants :

  • est formulée sur le fond de manière compréhensible ;
  • fournit des informations sur le type, la portée et l’objectif de la collecte et de l’utilisation des données ainsi que sur la transmission éventuelle à des tiers ;
  • spécifie dans quel pays et de quelle manière (cryptée/anonymisée) les données sont stockées ;
  • ne demande que les données personnelles nécessaires à la fonctionnalité ;
  • les droits d’accès aux fonctionnalités des appareils mobiles (par ex. autorisation de localisation par GPS ou accès au calendrier) ne sont demandés que s’ils sont nécessaires à l’utilisation de l’appli.

IMPORTANT : Une suppression complète des données stockées n’est généralement pas possible ou vérifiable. Réfléchissez bien aux données que vous divulguez et à quel endroit.

Les mentions légales donnent des informations sur le fournisseur

Vous trouverez des informations sur le fournisseur de l’appli dans les mentions légales. Elles vous aident à reconnaître le contexte de l’appli, les éventuelles dépendances financières et/ou les éventuels intérêts commerciaux. Par exemple lorsque l’appli recommande une prestation.

Une appli doit comporter des mentions légales. Leur contenu est prescrit par la loi et doit

spécifier au moins le nom et l’adresse du fournisseur ainsi que des indications permettant un contact direct (téléphone ou adresse électronique).

IMPORTANT : Évaluez de manière particulièrement critique une appli recommandant un produit, respectivement un médicament. Évitez les applis ne comportant aucune mention légale.

Forme de financement
Le développement, la mise à disposition et la maintenance régulière d’une appli sont très coûteux. C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses applis disparaissent du marché après un court laps de temps. En plus du financement par du sponsoring et/ou des subventions, il existe d’autres possibilités telles que les «in-app purchases» (achats intégrés) ou la publicité.

IMPORTANT : Soyez attentif-ive aux frais cachés qui pourraient survenir pendant l’utilisation. La version de base gratuite ne contient souvent qu’une petite partie des fonctions. La version premium payante doit être installée pour pouvoir utiliser toutes les fonctions.

Sources (disponibles uniquement en allemand) :

Broschüre «Checkliste für die Nutzung von Gesundheits-Apps» (12 S.)
herausgegeben von Aktionsbündnis Patientensicherheit e.V. Deutschland, Plattform Patientensicherheit Österreich und Stiftung für Patientensicherheit Schweiz, Mai 2018

«Einheitlicher Kriterienkatalog zur Selbstdeklaration der Qualität von Gesundheits-Apps» von PD Dr. med. Urs-Vito Albrecht im Auftrag von eHealth Suisse, Juni 2019