krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerTémoignages personnelsMaximeTémoignages personnels

Maxime

« Ai-je fait quelque chose de mal pour que le cancer me tombe dessus ? »

Maxime

Dans la chambre d’isolement tout au bout du couloir, les fenêtres ne s’ouvrent pas et un filtre purifie l’air. Séparé des autres enfants de l’étage, le petit garçon de la chambre stérile se demande s’il a fait quelque chose de mal pour que le cancer lui tombe dessus. Comment un enfant de cinq ans pourrait-il comprendre quelque chose aux cellules qui se multiplient sans contrôle et détruisent les cellules sanguines saines ?

Maxime a eu de la chance. Le médecin scolaire a repéré les signes d’une maladie infantile et demandé des examens. Résultat : une leucémie. Le garçonnet n’a que cinq ans.

Après un traitement réussi, le cancer récidive. Maxime a neuf ans. Au lieu de profiter des vacances d’été, il effectue une chimiothérapie et une radiothérapie. Puis il retourne à l’école comme s’il ne s’était rien passé. Mais les symptômes reviennent. Il a douze ans, il passe la nuit du Nouvel An à l’hôpital, où il connaît le personnel soignant, et subit une greffe de moelle osseuse.

L’adolescent se rebelle. Il hurle dès qu’on le touche, crie, tempête, agresse verbalement sa mère et son père. Infirmières, laborantins, assistants, médecins : tout le monde y passe. C’est sa façon de se défendre contre ce que son corps lui inflige.

En dépit de cela, Maxime tisse des liens quasi amicaux avec quelques médecins. En sortant de l’hôpital, il sait qu’il veut lui aussi faire ce métier, car il a été ébloui par les prouesses réalisées par les médecins. Dix ans plus tard, il entame ses études de médecine. Mais la vie en décide une fois encore autrement.