krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_walliskrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerTémoignages personnelsFredyTémoignages personnels

Fredy

Abonnez le Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour savoir plus sur les sujets actuels liés au cancer, sur les offres courantes et sur nos manifestations.

* indications requises

« La vie est trop courte pour remettre les choses à plus tard. »

Fredy Wetter

Il y a deux ans, lorsqu’il consulte son médecin pour des maux de ventre, Fredy Wetter ne s’attend pas à ce qu’on lui diagnostique un cancer de la prostate. En effet, l’homme de 65 ans mène une vie saine, fait régulièrement du sport et se nourrit de manière équilibrée. Il imagine plutôt une cystite contractée lors d’une sortie à ski de fond. Mais, lorsque les médicaments ne viennent pas à bout des douleurs et qu’il doit se rendre aux urgences, il subit des examens plus approfondis – une IRM et une biopsie.

Quand son urologue demande à lui parler dans son cabinet, Fredy devine que quelque chose ne va pas. « J’étais atteint d’une forme agressive du cancer de la prostate qu’il fallait opérer », explique-t-il. Pour lui, cela ne fait aucun doute : « Je vais rester positif et me battre. » Il commence des séances de physiothérapie avant la thérapie. Les conseillères de la Ligue contre le cancer lui recommandent de la gymnastique du périnée. Ces exercices l’aident aussi à maîtriser plus vite l’incontinence après l’opération.

Aujourd’hui, Fredy Wetter effectue un contrôle de suivi tous les trois mois, mais il est en bonne santé. Il continue d’apprécier les conseils de la Ligue contre le cancer. « À l’hôpital, j’avais l’impression que beaucoup de mes questions restaient sans réponse », déclare-t-il. Surtout pour ce qui touche à la sexualité. Ainsi, on lui explique par exemple qu’il doit juste faire preuve de patience et que son désir et sa fonction érectile finiront par revenir. Mais avec le temps, la sexualité dans une vie de couple ne se limite pas à de simples rapports sexuels.

« Il est donc capital d’être bien entouré », selon Fredy Wetter, et de faire preuve d’honnêteté avec son conjoint, même pour les thèmes plus délicats. Et surtout ne pas oublier de profiter de la vie. Avec sa compagne, Fredy veut désormais découvrir de nouveaux pays et faire de longs voyages, par exemple en caravane. Sa devise ? « La vie est trop courte pour remettre les choses à plus tard. »