krebsliga_aargaukrebsliga_baselkrebsliga_bernkrebsliga_bern_dekrebsliga_bern_frkrebsliga_freiburgkrebsliga_freiburg_dekrebsliga_freiburg_frkrebsliga_genfkrebsliga_glaruskrebsliga_graubuendenkrebsliga_jurakrebsliga_liechtensteinkrebsliga_neuenburgkrebsliga_ostschweizkrebsliga_schaffhausenkrebsliga_schweiz_dekrebsliga_schweiz_fr_einzeiligkrebsliga_schweiz_frkrebsliga_schweiz_itkrebsliga_solothurnkrebsliga_stgallen_appenzellkrebsliga_tessinkrebsliga_thurgaukrebsliga_waadtkrebsliga_wallis_dekrebsliga_wallis_frkrebsliga_zentralschweizkrebsliga_zuerichkrebsliga_zug
Ligue contre le cancerA propos du cancerMon histoire avec le cancerMon histoire avec le cancer

Edith – cancer très agressif à la gorge

La vie par-dessus tout

Abonnez la Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour savoir plus sur les sujets actuels liés au cancer, sur les offres courantes et sur nos manifestations.

* indications requises

Mère de cinq enfants aujourd’hui adultes, Edith Saluz apprend subitement qu’elle est atteinte d’un cancer très agressif à la gorge. Les examens révèlent aussi une métastase sous la calotte crânienne. Grâce à une opération immédiate, la tumeur est enlevée et Edith survit. Les chimiothérapies et radiothérapies s’enchaînent avec succès. Edith se dit alors : « Maintenant, tout ira bien. »

Peu de temps après, pourtant, son médecin traitant met en évidence un autre foyer secondaire dans le cerveau. Edith Saluz survit à nouveau à ces métastases.

Cependant, la radiothérapie a endommagé les cordes vocales. Elle ressent par ailleurs un profond épuisement physique et une fatigue chronique. Sa mémoire subit elle aussi les effets de la thérapie. Lorsqu’elle ouvre un livre, arrivée au bas de la page, elle ne sait souvent déjà plus ce qu’elle vient de lire.

Rapidement, elle doit également mettre un terme à une activité qui la passionne : diriger la chorale d’enfants et d’adolescents qu’elle a elle-même fondée.

Physiquement et psychiquement à bout de forces, Edith Saluz fait alors appel à une psychothérapeute et se tourne vers la Ligue contre le cancer de sa région, la Ligue cantonale de Suisse orientale. Elle se sent immédiatement comprise par sa conseillère en oncologie. « Elle m’a posé beaucoup de questions, a été réceptive et compatissante ». Grâce à ce soutien, Edith parvient à accepter sa nouvelle vie et à mieux appréhender son quotidien. La Ligue contre le cancer a été là pour moi à un moment où je n’avais plus de perspectives. Elle m’a permis de reprendre en mains ma vie difficile de survivante du cancer. »

Retrouvez l’histoire d’Edith Saluz en intégralité dans l’édition de janvier 2019 du magazine Aspect.