Ligue contre le cancerA propos du cancerLes différents types de cancerLes différents types de cancer

Le cancer du poumon

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 4000 nouveaux cas de cancer du poumon (carcinome bronchique), ce qui représente 10 % de toutes les maladies cancéreuses. Le cancer du poumon touche plus souvent les hommes (62 %) que les femmes (38 %). C’est le deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme, et le troisième chez la femme. C’est aussi le plus meurtrier, avec 3100 décès par an.

Poumons et organes voisins
1. larynx 2. poumon droit 3. interstice pleural 4. plèvre (deux feuillets) 5. trachée 6. poumon gauche

Le cancer du poumon peut se développer aussi bien à l’intérieur des voies respiratoires (bronches) que dans le tissu pulmonaire. On distingue deux formes de carcinome bronchique : le carcinome à petites cellules et le carcinome non à petites cellules. Elles se différencient notamment par leur traitement et par leur pronostic.

 

Facteurs de risque

Le tabagisme est le principal facteur de risque du cancer du poumon ; en Europe, il est à l’origine de près de 80 % des cas. La fumée du tabac n’est pas seulement nocive pour les fumeurs et les fumeuses, mais aussi pour leur entourage ; le tabagisme passif augmente lui aussi le risque de développer un cancer du poumon .

Le radon, un gaz rare radioactif, constitue un autre facteur de risque important. Présent naturellement dans le sol, il pénètre dans les bâtiments par les fondations. La pollution de l’air, notamment les poussières fines et les particules de suie émises par les moteurs Diesel, l’amiante, de même que l’arsenic, le chrome, le nickel et leurs composés, augmentent également le risque de cancer du poumon.

 

Symptômes

Au stade précoce, le cancer du poumon ne provoque généralement pas de symptômes, de sorte que de nombreuses tumeurs ne sont décelées qu’à un stade avancé, lorsqu’elles ont déjà formé des métastases et qu’il n’est plus possible de les guérir. Les symptômes suivants peuvent indiquer l’existence d’un cancer du poumon :

  • une toux persistant pendant plus de quatre semaines ;
  • des expectorations ;
  • un enrouement, des troubles respiratoires ;
  • des douleurs dans la poitrine ;
  • un affaiblissement général, de la fatigue.

 

Diagnostic

Pour établir le diagnostic, le médecin effectue une radiographie du thorax. La bronchoscopie, lors de laquelle des échantillons de tissus peuvent être prélevés, et le scanner du thorax sont d’autres examens importants.

 

Traitement

Pour soigner le cancer du poumon, on a recours à la chirurgie (opération), la radiothérapie et la chimiothérapie. Le choix des méthodes thérapeutiques dépend notamment du type de cancer et du stade de la maladie. Les différentes thérapies sont souvent combinées entre elles.