Home
Autres langues | Médias | DE | IT |Contact chercher

Chimiothérapie

Lors d’une chimiothérapie, le patient reçoit des médicaments qui inhibent la multiplication des cellules cancéreuses, voire les tuent. Ces médicaments sont appelés des cytostatiques. Ils sont administrés le plus souvent sous forme d’injections ou d’infusion.
Les médicaments sont injectés ou administrés par perfusion.
Les médicaments sont injectés ou administrés par perfusion.
© KLS
Certains types de cancers sont traités principalement au moyen d’une chimiothérapie; c’est le cas des leucémies et des lymphomes. D’autres cancers sont combattus par une chimiothérapie après une opération et/ou après une radiothérapie. Elle vise à tuer des éventuels restes de tumeur présents encore dans le corps. Une chimiothérapie peut aussi être effectuée avant une opération. Le but est alors de réduire la taille de la tumeur et d’augmenter ainsi les chances de succès de l’opération.
Lorsque les chances de guérison s’évanouissent, la chimiothérapie peut encore soulager un patient de ses douleurs et améliorer ainsi sa qualité de vie.
Les effets secondaires
La plupart des cytostatiques ne détruisent pas seulement les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines de l’organisme – et en particulier celles qui se divisent rapidement, dont, par exemple, les cellules de la muqueuse intestinale, de la racine des cheveux ou les cellules du sang. Cela explique les importants effets secondaires de quantité de cytostatiques, tels que la diarrhée, la perte des cheveux, l’anémie et une sensibilité plus élevée aux maladies infectieuses. Nausées, vomissements et fatigue peuvent aussi apparaître suite à une chimiothérapie. La plupart de ces effets secondaires peuvent être atténués, voire supprimés par l’administration d’autres médicaments.


A télécharger:
Les traitements médicamenteux des cancers Chimiothérapie, thérapie antihormonale, immunothérapie
Une information destinée aux personnes concernées et à leurs proches
52 pages, 2015
Brochure
pdf, 2.81 MB