Home
Autres langues | Médias | DE | IT |Contact chercher

Œdèmes lymphatiques

Les œdèmes lymphatiques sont des accumulations d’eau dans les bras ou les jambes. Ils surviennent après des opérations du cancer, parfois rapidement, parfois après plusieurs années. Les œdèmes lymphatiques sont traités par physiothérapie.
Gonflement pâle et indolore au bras
Gonflement pâle et indolore au bras
© Anna Sonderegger
Le liquide et les protéines sont transportés depuis les tissus par le système lymphatique. Lorsque la lymphe est bloquée, il se forme une tuméfaction, que l’on appelle œdème lymphatique. Ceci peut se produire lorsque l’on retire des ganglions lymphatiques lors d’une opération.
Traitement
Les œdèmes lymphatiques sont traités par physiothérapie. Les coûts des traitements faisant l’objet d’une prescription médicale sont pris en charge par l’assurance de base. Cependant, les « drainages lymphatiques » doivent être réalisés par des physiothérapeutes formés en la matière et reconnus. Vous obtiendrez des adresses auprès de votre équipe soignante ou de la ligue contre le cancer de votre canton.
Prévention d’infections bactériennes
Les œdèmes lymphatiques et les régions du corps concernées sont sujets aux infections bactériennes. Pour les éviter, il faut :
  • veiller à ce que les endroits du corps concernés soient toujours propres ;
  • utiliser des produits de soins non agressifs ;
  • éviter les coups de soleil ;
  • ne pas se baigner dans de l’eau chaude ;
  • porter des vêtements amples et confortables ;
  • bannir les bijoux et les montres serrés ;
  • éviter de se blesser pendant les soins des ongles ;
  • avoir à disposition un désinfectant en spray et le pulvériser sur la moindre petite blessure ;
  • traiter également aussitôt les infections par des champignons.
Signes d’alerte
Consultez un médecin lorsque :
  • des rougeurs aux contours nettement délimités, qui tirent et qui sont douloureuses, apparaissent sur la peau ;
  • des signes d’infection marqués apparaissent, tels que fièvre, frissons, nausées et douleurs.
Le sport est une aide
L’activité physique favorise le bien-être général. Certes, elle stimule aussi la production lymphatique. Mais ceci est compensé par le renforcement simultané de l’écoulement. D’une manière générale, le principe est le suivant : plus une personne est en forme, meilleur est son système lymphatique. Mais il ne faut pas lui en demander trop. Bougez modérément mais régulièrement. Il existe des groupes de sport pour les malades du cancer un peu partout. Demandez conseil à la ligue contre le cancer de votre canton.
Œdèmes lymphatiques en cas de cancer – demandez conseil…

A télécharger :
L’œdème lymphatique en cas de cancer Un guide à l’intention des personnes concernées
32 pages, 2010
Brochure
pdf, 1.10 MB
L'oedème lymphatique après un cancer Risques, diagnostic, traitement
Une information destinée aux professionnels
32 pages, 2005
Brochure
pdf, 311 KB