Home
Autres langues | Médias | DE | IT |Contact chercher

Facteurs de risque



© KLS
Les principaux facteurs de risque du cancer du sein ne peuvent pas être influencés.

Les facteurs de risque non influençables

Sexe

Le principal facteur de risque est le sexe féminin. Les hommes ne sont pas à l’abri d’un cancer du sein, mais cette maladie est très rare chez eux. D’après les statistiques, le cancer du sein touche 30 à 40 hommes par année en Suisse.

Age
Le risque augmente avec l’âge. Quatre patientes sur cinq ont plus de 50 ans au moment du diagnostic. Mais le cancer du sein peut également toucher des femmes jeunes. 

Histoire familiale et hérédité
Les femmes dont la mère, la sœur ou la fille souffre ou a souffert d’un cancer du sein présentent un risque nettement plus élevé de développer elles aussi une tumeur mammaire. Environ 5 à 10 % des cancers du sein sont liés à des prédispositions héréditaires.

Autres facteurs de risque
A côté des principaux facteurs de risque susmentionnés, les éléments suivants peuvent légèrement augmenter le risque de cancer du sein :

  • premières règles avant l’âge de 12 ans ;
  • dernières règles après l’âge de 55 ans ;
  • naissance du premier enfant après l’âge de 30 ans ou pas d’enfant du tout ;
  • certaines affections des seins ; les affections des seins les plus fréquentes telles que kystes ou fibroadénomes n’augmentent toutefois pas le risque de cancer du sein
  • une irradiation dans la région de la poitrine ;
  • un antécédent personnel de cancer de l’utérus ou de l’ovaire..

Le style de vie personnel n’influe que faiblement sur le risque de cancer du sein

Les facteurs de risque influençables et les facteurs de protection

Un certain nombre de facteurs de risque du cancer du sein sont liés au mode de vie. Ces facteurs peuvent être évités ou, du moins, réduits, mais ils ont comparativement peu d’influence sur le risque de tumeur mammaire.

Traitement hormonal de la ménopause
La prise d’hormones contre les troubles de la ménopause a aussi des effets indésirables. Une thérapie hormonale combinée de longue durée accroît le risque de cancer du sein. Les femmes devraient s’informer en détail auprès de leur médecin avant d’opter pour ce traitement. Il s’agit de bien peser les bénéfices et les risques d’une thérapie hormonale.

Contraceptifs hormonaux
Les femmes qui prennent la pilule ont un risque de cancer du sein légèrement plus élevé. Ce risque recule à nouveau dès qu’elles cessent de prendre ce contraceptif.

Surpoids
Les femmes qui sont en surpoids ou qui le deviennent après la ménopause présentent un risque accru de cancer du sein. Une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, peut aider à éviter le surpoids.

Activité physique
Une activité physique régulière réduit le risque de cancer du sein. La quantité d’exercice physique nécessaire pour que le risque diminue véritablement n’a toutefois pas été clairement établie.

Alcool
La consommation d’alcool augmente elle aussi le risque de cancer du sein. Il est donc recommandé de ne consommer de l’alcool qu’en petite quantité et pas tous les jours.

Tabagisme
Le lien entre le tabagisme et le risque de cancer du sein n’a pas encore été clairement établi. Des études montrent que les femmes qui fument beaucoup présentent un risque légèrement plus élevé.

Allaitement
Des études montrent que le risque de cancer du sein est légèrement inférieur chez les femmes qui ont allaité sur une assez longue période.


A télécharger :
Unis contre le cancer du sein Les réponses aux questions essentielles
24 pages, 2015
Brochure A7
pdf, 578 KB
Unis contre le cancer du sein Facteurs de risque et dépistage
16 pages, 2016
Brochure A5
pdf, 152 KB
Traitement hormonal de la ménopause bénéfices et risques
pdf, 73 KB
Factsheet Risque familial de cancer du sein et de l’ovaire
pdf, 57 KB

up