Home
Autres langues | Médias | DE | IT |Contact chercher

Tumeurs osseuses

Chaque année en Suisse, près de 80 personnes développent un cancer des os, ce qui correspond à moins de 1 % de toutes les maladies cancéreuses. Le cancer des os touche le plus souvent des adolescents entre 10 et 20 ans. La moitié des patients ont moins de 50 ans au moment du diagnostic.
Cancer des os
Cancer des os
© KLS
Plusieurs types de cancer se forment à partir des cellules des os (tumeurs osseuses primaires). Les formes les plus fréquentes du cancer des os sont l’ostéosarcome et le sarcome d’Ewing.
Douleurs et tuméfactions
Des douleurs et des tuméfactions à l’endroit du corps concerné sont des symptômes typiques du cancer des os. La mobilité d’une articulation peut également être affectée. La destruction de l’os par la tumeur entraîne des fractures. Le cancer des os peut atteindre n’importe quel endroit du squelette, mais les os longs des jambes (notamment dans la région du genou) et les os iliaques sont particulièrement touchés.
Diagnostic et traitement
Pour poser le diagnostic du cancer des os, la partie suspecte du squelette est tout d’abord explorée aux rayons X, par tomographie informatisée ou tomographie à résonance magnétique. On prélève un peu de tissus osseux sous anesthésie locale de façon à pouvoir examiner l’os avec précision.

Le traitement appliqué dépend du type de cancer des os. En général, on tente une ablation chirurgicale de la tumeur sans amputer le patient d’un membre ou d’une articulation. Une chimiothérapie et une radiothérapie sont également mises en place.
Métastases osseuses
Les métastases osseuses (tumeurs osseuses secondaires) sont beaucoup plus fréquentes que le cancer des os proprement dit, c’est-à-dire que ce sont des foyers secondaires d’autres tumeurs dans les os. Les métastases osseuses proviennent notamment d’un cancer de la prostate, du sein, du poumon ou du rein, et se logent fréquemment dans les côtes, les os iliaques ou encore dans la colonne vertébrale. Elles peuvent déclencher de très fortes douleurs et affecter la stabilité du squelette. Souvent, les douleurs se traitent bien, par exemple par irradiation ou avec des médicaments qui inhibent la résorption osseuse.