Home
Autres langues | Médias | DE | IT |Contact chercher

Tumeurs cérébrales

Chaque année en Suisse, environ 600 personnes développent une tumeur maligne du cerveau, ce qui correspond à près de 1,5 % de toutes les maladies cancéreuses. 57 % des personnes touchées sont des hommes, 43 % des femmes. Les tumeurs cérébrales surviennent également chez des personnes jeunes : 28 % des patients ont moins de 50 ans au moment du diagnostic.
Encéphale, cervelet, tronc cérébral et hypophyse
Encéphale, cervelet, tronc cérébral et hypophyse
© KLS
Toute une série de tumeurs différentes peuvent apparaître dans le cerveau et – beaucoup plus rarement – dans la moelle épinière. Certaines d’entre elles sont bénignes, c’est-à-dire qu’elles ne forment pas de métastases, comme par exemple le méningiome. D’autres tumeurs du cerveau sont malignes et détruisent le tissu cérébral qui les entoure. Les tumeurs malignes du cerveau les plus fréquentes sont entre autres les glioblastomes, les astrocytomes et les épendymomes.
Des maux de tête aux crises d’épilepsie
Les tumeurs cérébrales peuvent déclencher de nombreux symptômes. La nature des douleurs dépend essentiellement de la nature de la tumeur et de sa situation dans le cerveau. Les tumeurs cérébrales provoquent souvent les symptômes suivants : maux de tête, vomissements, crises d’épilepsie, troubles de la vue ou du langage, paralysies et troubles du comportement et de la personnalité.
Une opération pour enlever la tumeur
Pour poser un diagnostic, on recourt par exemple à la tomographie informatisée ou la tomographie à résonance magnétique permettant d’explorer les structures cérébrales. Le prélèvement d’un échantillon de tissus est nécessaire pour déterminer de manière définitive la nature de la tumeur. Si celle-ci est logée profondément à l’intérieur du cerveau, une intervention chirurgicale s’impose.

Les tumeurs cérébrales sont dans la mesure du possible enlevées totalement, ou tout au moins en partie. Cette intervention implique en général d’ouvrir la boîte crânienne. Souvent, il est difficile de retirer l’intégralité de la tumeur sans nuire à des structures cérébrales vitales. La chimiothérapie et l’irradiation sont d’autres traitements possibles en cas de tumeurs cérébrales.
Métastases cérébrales
Les métastases cérébrales sont beaucoup plus fréquentes que les tumeurs cérébrales proprement dites, c’est-à-dire que ce sont des foyers secondaires d’autres tumeurs dans le cerveau. Dans de nombreux cas, les métastases cérébrales proviennent d’un cancer du sein ou du poumon, ou bien d’un mélanome malin.

A feuilleter :


A télécharger:
Les tumeurs cérébrales et du système nerveux central Une information pour les personnes concernées et leurs proches
44 pages, 2009
Brochure
pdf, 1.25 MB

up