Home
Autres langues | Médias | DE | IT |Contact chercher

Lymphome non hodgkinien

Chaque année en Suisse, près de 1450 personnes développent un lymphome non hodgkinien, ce qui correspond à environ 4 % de toutes les maladies cancéreuses. 48 % des patients ont 70 ans et plus au moment du diagnostic. 54 % des personnes touchées sont des hommes, 46 % des femmes.
Système lymphatique dans le corps humain
Système lymphatique dans le corps humain
© KLS
Les lymphomes sont des maladies cancéreuses qui se forment aux dépens des lymphocytes, des globules blancs spéciaux du sang. Les lymphocytes se forment dans les organes lymphatiques, par exemple dans les ganglions lymphatiques, dans la moelle osseuse ou dans la rate.

En médecine, on distingue deux principaux groupes de lymphomes: le lymphome hodgkinien et le lymphome non hodgkinien. Les lymphomes non hodgkiniens sont eux-mêmes divisés en un grand nombre de maladies différentes, qui se distinguent nettement par leur évolution et leur traitement.
Gonflement des ganglions lymphatiques
Un lymphome non hodgkinien peut être à l’origine de troubles très divers. Les gonflements des ganglions lymphatiques ou ce que l’on appelle les «symptômes généraux» tels que fièvre, sueurs nocturnes et perte de poids, sont des symptômes typiques. Pour environ la moitié des patients, la formation des globules normaux du sang est perturbée, ce qui entraîne par exemple une anémie ou une plus grande disposition aux maladies infectieuses.

Les cellules cancéreuses peuvent atteindre la quasi-totalité des organes – en particulier le tube digestif ou la peau – et provoquer les symptômes correspondants.
Diagnostic et traitement
Si un lymphome non hodgkinien est suspecté, un ganglion lymphatique est prélevé sous anesthésie locale et examiné. D’autres examens sont nécessaires pour connaître le stade de la maladie, par exemple une échographie de l’abdomen, des radiographies de la cage thoracique ou le prélèvement de moelle osseuse.

Le traitement mis en place dépend de la forme de lymphome non hodgkinien dont il s’agit et du stade de la maladie. La radiothérapie et la chimiothérapie – ou une combinaison des deux – sont des traitements possibles.

A feuilleter :


A télécharger :
Les lymphomes
hodgkiniens et
non hodgkiniens
Une information à l‘intention des personnes concernées et de leurs proches
32 pages, 2010
Brochure
pdf, 1.18 MB

up